Serial Watcher | Janvier – Février 2022

Serial Watcher | Janvier – Février 2022

Love & Anarchy | Saison 1
Créée par Lisa Langseth (2020)
Avec Ida Engvoll, Björn Mosten et Björn Kjellman…
Série suédoise – En cours
Genre : Comédie
Format : 8×30’
Chaîne d’origine : Netflix
Avis : Je n’aurais pas regardé Love & Anarchy si une amie ne me l’avait pas conseillée, et j’ai bien fait de l’écouter car j’ai passé un très bon moment ! Passé un premier épisode assez plat, la série devient vraiment agréable et très drôle par moments. Nous suivons Sofie, consultante dans une maison d’édition et le jeu de défis et de séduction qui s’instaure entre elle et Max, un jeune informaticien de la boite. Ce n’est pas du tout trash comme je le craignais, leurs défis sont plutôt niveau cours de récréation et cela va se révéler être la bouffée d’oxygène dont Sofie avait besoin, prisonnière d’une vie corsetée et anxiogène, entre un mari qui est un total connard et un père qui perd la tête. Les personnages sont très attachants et leur alchimie fonctionne parfaitement.
En parallèle, nous suivons l’activité de la maison d’édition et de ses représentants, un métier pas toujours facile pour ces passionnés et qui va offrir aussi quelques jolis moments.
Love & Anarchy a été renouvelé pour une saison 2 ; je pense que la première se suffisait à elle-même et je ne suis pas sûre qu’une suite puisse conserver la même fraîcheur. Wait and see !


Bomb Girls | Saison 1
Créée par Michael MacLennan et Adrienne Mitchell (2012)
Avec Ali Liebert, Meg Tilly, Jodi Balfour, Charlotte Hegele…
Série canadienne – Terminée (2 saisons + 1 film)
Genre : Historique
Format : 6×44’
Chaîne d’origine : Global (disponible sur M6)
Avis : J’ai découvert Bomb girls par hasard et je dois dire que le pitch – suivre le quotidien de jeunes femmes travaillant dans une usine d’armement lors de la 2nde guerre mondiale – m’a tout de suite attirée.
Et j’ai adoré la première saison ! Les filles sont attachantes et ont toutes leurs particularités : Gladys la gosse de riche qui veut s’investir, Kate qui fuit un père abusif, Betty qui cache son homosexualité… On les suit aussi bien à travers leur travail, et la dangerosité de celui-ci, que dans leur vie personnelle.
J’ai donc directement enchaîné avec la saison 2, et là patatras, ça n’a plus fonctionné. J’ai trouvé leurs histoires ennuyeuses, surfaites et l’incessant papillonnage de Gladys vraiment exaspérant. J’étais devenue tellement inintéressée que je l’ai abandonnée sans même m’en rendre compte : un jour, j’ai juste constaté que cela faisait des semaines que je n’avais pas regardé.


Why Women Kill |Saison 2
Créée par Marc Cherry (2019)
Avec Allison Tolman, Nick Frost, Lana Parrilla, Veronica Falcón…
Série américaine – Officiellement renouvelée pour une saison 3
Genre : Comédie dramatique
Format : 10×50’
Chaîne d’origine : CBS All Access (disponible sur Salto, saison 1 sur Prime Video)
Avis : J’avais adoré la première saison de cette série anthologique (en tout cas 2 de ses 3 tableaux) alors, lorsque M6 a diffusé ce nouveau chapitre, je me suis empressée de le regarder !
Et j’ai tout autant aimé ! Alors l’histoire est très différente, aussi bien dans le style que dans la manière dont elle est racontée et elle n’est pas aussi émouvante, mais j’ai vraiment passé un bon moment !
La principale différence c’est que nous ne suivons plus 3 femmes à 3 époques différentes reliées par leur maison, mais 3 femmes qui appartiennent à la même sphère.
À la fin des années 40, Alma Fillcot est la femme timide et un peu terne de Bertam, vétérinaire apprécié de tous. Elle rêve d’intégrer le club des jardins où les femmes les plus chics de la ville se réunissent. De son côté, Dee, sa fille, une jeune femme adorable comme tout, entretient une relation cachée avec Scooter, un aspirant acteur qui est lui-même l’amant d’une riche femme mariée, parce qu’elle pense ne pas pouvoir prétendre à mieux. Enfin, Rita est à la fois la présidente du club des jardins et la maîtresse de Scooter. La découverte d’un terrible secret familial par Alma va changer la dynamique de sa vie et entraîner tout ce petit monde dans une spirale dont certains ne ressortiront pas indemnes…
La série est prenante et pleine d’humour (plutôt noir) et surprend avec l’évolution de ses personnages, dont on va retrouver certains là où ne les attendaient pas forcément…
C’est donc pour moi encore une réussite, et je regarderai avec beaucoup de curiosité la prochaine saison.


Reacher | Saison 1
Créée par Nick Santora (2022)
Série américaine – Officiellement renouvelée pour une saison 2
Avec Alan Ritchson, Malcolm Goodwin, Willa Fitzgerald, Kristin Kreuk…
Genre : Action• Thriller
Format : 8×45’
Chaîne d’origine : Prime Video
Adapté des romans de la saga Jack Reacher de Lee Child
Avis : Je n’avais pas trop accroché au film avec Tom Cruise, mais la bande annonce de la série m’a fait bonne impression alors j’ai eu envie de tester. Et franchement, j’ai passé un bon moment. Reacher est une série d’action divertissante. J’ai trouvé Alan Ritchson, qui est une grande baraque impressionnante, bien plus crédible dans le rôle que Tom Cruise – il s’impose, non par sa force, mais par son calme et sa réserve – et bien plus sympathique !
Cette première saison s’intéresse à la corruption d’une petite ville de Géorgie, où Reacher arrive un peu par hasard, pour y découvrir que son frère y a été assassiné. Il va être accompagné par 2 policiers locaux avec d’un côté le chef Finlay, un flic intègre corseté dans sa vie comme dans son costume 3 pièces, et l’agent Roscoe, une femme de caractère qui ne se laisse pas facilement impressionner. Les 3 ont une très bonne dynamique qui fonctionne bien, et les échanges entre Reacher et Finlay sont souvent plein d’humour.
Fun, rythmé, bourré d’action, on n’a pas le temps de s’ennuyer.


Justified | Saisons 1 & 2
Créée par Graham Yost (2010)
Avec Timothy Olyphant, Walton Goggins, Erica Tazel, Joelle Carter…
Série américaine – Terminée (6 saisons)
Genre : Policier
Format : 13×50’
Chaîne d’origine : FX (disponible sur Polar+ et Canal+ Séries)
Avis : Justified suit le Marshall Raylan Givens après qu’il ait abattu un truand devant témoin et au milieu d’un restaurant chic. Toute la question étant de savoir si le tir était réellement justifié, et ses supérieurs le trouvant un peu trop zélé, il est transféré au Kentucky, état dont il est originaire, et dans lequel il a aussi pas mal de casseroles. L’une d’elle étant un père bien connu des services de la justice.
Mais le principal problème de Raylan, c’est qu’il n’est pas né à la bonne époque. Il aurait été bien plus à sa place au côté de Wyatt Earp et consorts ; il en a même le chapeau ! Chapeau qui fait de lui un objet de moquerie, tout autant qu’il permet de l’identifier au premier coup d’œil. Mais Raylan n’en a cure, sûr de lui, amer et en colère, il n’a pas peur de prendre des coups et encore moins de les rendre.
La série suit donc ses déboires et missions, et s’intéresse petit à petit aux autres personnages qui peuplent ce microcosme, comme Boyd Crowder. Ancien compagnon de jeunesse de Raylan, alors que tous deux travaillaient à la mine, Boyd est devenu un criminel patenté, un peu fou sur les bords, et avec une grande passion pour les explosifs. Frères ennemis, leur relation est conflictuelle, sans que l’on ne sache jamais vraiment s’ils s’apprécient ou se détestent.
Ces 2 premières saisons voient pas mal de choses évoluer pour Boyd, passant du jour à la nuit, et me rendant le personnage attachant, un peu malgré moi ! Je n’ai d’ailleurs pas bien saisi la dernière évolution qu’il subit, trop rapide et mal expliquée à mon goût et puis je l’aimais bien en prêcheur tourmenté qui essaie de se racheter une conduite !
Dans ce monde de brutes les femmes ont peu de place, mais elles sont de caractères. Que ce soit Mags, la matriarche du clan Bennett, Helen la tante de Raylan dont la main n’est jamais loin de sa carabine, la discrète Rachel, Marshall également, ou l’impétueuse Ava. En fait la seule qui me laisse froide, c’est Winona, l’ex-femme de Raylan. Toujours tirée à 4 épingles et perchée sur des talons de 15 centimètres, elle dénote et semble plus à sa place dans le cabinet de Suits qu’ici.
La série est prenante et amusante à regarder, et pour l’instant je suis bien décidée à aller au bout des 6 saisons !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
9
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x