L’empire s’effondre / Sébastien Coville

L’empire s’effondre / Sébastien Coville

couverture du roman L'empire s'effondre de Sebastien Coville

L’empire s’effondre, Tome 1

Alfred de Pergoal, ingénieur et créateur des plus beaux engins à vapeur de son temps, se rend au palais pour assister à la cérémonie du millénaire de Seth. Mais la capitale est une cocotte-minute. En ce soir de fête, les habitants, sous le joug d’une théocratie au système de castes injuste et brutal, sont prêts à tous les excès, et même à la révolution. Il va suffire d’un attentat pour sceller le destin du cercle-monde. Cette fois, c’est irrémédiable : l’Empire s’effondre.
L’effondrement est total. Il trouve son origine au sein des instances du pouvoir, les dirigeants de l’Empire sont impuissants à enrayer l’implosion du pays. Dans le chaos, le glissement de la théocratie vers un régime militaire implacable semble se dessiner. Alfred de Pergoal sera-t-il le porte-étendard de la rébellion défendant l’esprit et le savoir plutôt que les armes, la violence et l’obscurantisme ?

Avis : Je vous avoue qu’avec une énième histoire de révolte/révolution – en ce moment, je (re)lis les Hunger games à mes enfants à voix haute, j’ai lu 4 livres récemment avec ce thème : Biotanistes, Terre noyée 2, Les Furtifs et La planète des chats (chroniques à venir) – même avec un nouvel univers, et même avec une couv’ à se damner, je craignais l’ennui. Il n’en fut rien car Sébastien Coville a su créer un univers profond.

A Seth, la capitale du Cercle Monde, se prépare la fête du carnaval, qui cette année marque le millénaire de l’Empire. Les préparatifs fastueux des différentes castes, la joie des travailleurs qui se voient offrir quelques jours de congés, l’emballement des parias alliés aux sujets Sethis les plus pauvres et bien sûr, le ras le bol de certains envers les inégalités dont le système Sethis regorge, vont faire de cette soirée le tournant de l’Empire et peut-être instaurer un nouvel ordre mondial.

Mais L’Empire s’effondre, ne parle pas que de cette terrible soirée où l’ingénieur comte Alfred de Pergoal va commettre l’irréparable. Non, ce roman épatant parle aussi de toutes les machinations, de tous les esprits, de tous les fantasmes et de toutes les émotions qui vont traverser ce peuple.

Ainsi vont s’affronter :
– les différentes castes d’où sortira un triumvirat, là où 7 castes et 8 individus présidaient ensemble les décisions ;
– les vrais croyants aux nombreux dieux, les faux croyants et ceux qui ne veulent plus faire semblant ;
– tous ceux qui veulent le statut quo contre tous ceux qui veulent un ordre nouveau.

Apparemment inspiré de L’Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain de Gibbon (que je n’ai pas lu), L’Empire s’effondre est un récit puissant. Le suspense côtoie des envolées lyriques sur la psyché humaine. La pincée de fantastique (dieux semblants exister, guérison incroyable, bord du monde avec une brume qui a des propriétés temporelles) est vraiment intéressante et les personnages sont complexes.

Comme souvent avec moi, le départ ne fut pas simple avec tous ces dieux, castes, nouveaux métiers, noms à rallonge et nouveaux outils. Mais ensuite, j’ai été happée par l’histoire, les complots, les violences faites aux femmes et aux pauvres bougres sous couvert d’une loi inique. Et par les soubresauts des esprits. Que ce soit chez les Cartésiens de la caste de la Technique. Ou le beau et fort Phébus, prince de la Guerre qui est vu comme dissident. Ou chez leur opposant, l’arrogant Arsene de Virolles, le prince de la Loi, qui tient la barre et veut le pouvoir à tout prix. Et chez les 1er ou les franc-loyal, qui ont obtenus un peu de rang social par leurs travaux, les atermoiements de l’âme se font jour.

Sébastien Coville arrive non seulement à faire de la première bataille (en plusieurs round et à différents niveaux des castes et différents endroits du cercle monde) une fin majestueuse qui nous donne envie de lire la suite (et vite !), mais il double le coup, en ouvrant la voie vers les bords du monde.

Que réservera donc le deuxième tome ? Sans compter le troisième ?

Roman publié aux éditions Anne Carrière
Parution prévue des tomes 2 et 3 en 2022 et 2023

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x