Les Veilleurs / Iléana Métivier

Les Veilleurs / Iléana Métivier

couverture du roman Les veilleurs de Iléana Métivier

Terre noyée, Tome 2

Dévoiler les secrets pour vivre. Grâce à ses amis, Annaëlle a échappé aux griffes de l’Élite. Sa cavale dans Capitalia commence, mais le filet se resserre rapidement autour des fugitifs. Comment s’échapper lorsque l’on vit sur le dernier îlot d’humanité ?

Avis : J’ai été très heureuse de retrouver Annaëlle, Adrian, les autres capitalians magiques et non magiques et de découvrir la suite de leurs aventures, après L’élite.

Il s’en passe de choses au Sommet du Mont Blanc, alors que le reste de la planète est recouvert par l’océan unique après la survenue des Grandes Catastrophes. Comme nous l’avions vu dans le tome 1, des rescapés de cette inondation vivent sous un régime totalitaire mené par l’Élite, des créatures magiques (fées, sorcières et sorciers, loup-garous, vampires). La population ne sait pas que la Magie existe et se laisse soumettre, car endormie par une éducation édulcorée et des émissions de télé débiles.

Mais Annaëlle, une humaine sans pouvoir, a tout découvert. Elle s’est fait des amis et protecteurs dans le rang des enfants des créatures magiques, qui eux aussi en ont marre des mensonges et du peu de liberté que leur laissent leurs aînés. Ainsi aidée, elle a pu survivre et s’enfuir de l’école de l’Élite.

On la rejoint ici, prête à faire connaitre la vérité. Pour qu’humains et créatures magiques puissent vivre ensemble sans que les uns profitent des autres. Cela ne va pas aller sans problème car l’Élite ne se laissera pas détrôner sans combattre. Gestion des informations, désinformation, enfermement de certains de ses amis, et possibilité de découverte d’autres survivants, car le Mont blanc n’est pas le seul sommet plus haut que 4000 m, sont au programme ! Ainsi que savoir à qui faire confiance et comment gagner celle des humains pour nos jeunes créatures magiques.

Les Veilleurs, a de formidables atouts : rythme, continuité d’un monde post apo et fantastique bien créé, parcours initiatique des adolescents ou jeune adultes. Mais il souffre malgré tout, de quelques passages un peu longs, de certaines transitions abruptes et d‘un côté “sexy” que je trouve trop mièvre et redondant.

Ainsi l’action dans la fuite de l’école est vraiment chouette. Avec du rythme et du suspense. Mais ensuite cela s’enlise un peu chez les Veilleurs. On finit par retrouver malgré tout un certain dynamisme, mais en dent de scie. Heureusement, les questionnements de chacun quant à la place et la façon de gérer une population ouvrent philosophiquement le débat.

Ce monde post apo et magique est toujours bien décrit et pour moi, intéressant. Mais à partir du moment où Annaëlle découvre qu’il y a d’autres montagnes qui n’ont pas été englouties, comment croire qu’aucun survivant de ces autres endroits ne soient jamais venus, s’il y en a bien sûr ? Car c’est toute la complexité de ce deuxième tome, la recherche d’informations sur un potentiel autre endroit riches en survivants. Et c’est un peu long, car toutes les informations étant jalousement gardées par l’Élite, le groupe d’Anaëlle doit faire preuve de patience et de ruse.

Enfin, le côté « amour d’ado » est vraiment trop redondant et plat. Les abdos des beaux gosses, leurs odeurs enivrantes, les baisers plus ou moins chastes et les parties de jambes en l’air que l’on passe sous silence… merci, mais non merci !

C’est, malgré ces petites imperfections, avec une grande impatience que j’attends le troisième tome. Ileana Métivier nous laisse, avec Les veilleurs T2 de Terre Noyée, sur un cliffhanger de fou.

Roman autoédité

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x