Winterkeep / Kristin Cashore

Winterkeep / Kristin Cashore

couverture du roman Winterkeep de Kristin Cashore

Graceling, tome 4

Garde-Hiver est une terre de merveilles : une république démocratique dont le ciel est parcouru de dirigeables, où les citoyens communiquent avec des créatures marines intelligentes et adoptent des renards télépathes comme animaux de compagnie. Cependant, lorsque les émissaires dépêchés là-bas par Bitterblue, la jeune reine de Monsea, se volatilisent ainsi que leur bateau dans des circonstances suspectes, celle-ci décide de se rendre sur place afin d’enquêter. Mais très vite, elle-même est portée disparue en mer…

Avis : Quelle surprise j’ai eu de voir Winterkeep annoncé dans les nouveautés du Livre de poche ! Car j’ai lu Bitterblue, le dernier tome de Graceling, qui était alors considéré comme une trilogie, il y a tout juste 10 ans. Avec une fin, qui n’appelait pas spécialement à une suite. Mais je suis ravie de voir que Kristin Cashore a décidé de reprendre sa série, et d’autant plus maintenant que je me suis vraiment régalée avec ce nouveau tome !

Nous retrouvons ici le personnage de Bitterblue, reine de Monsea. Mais ce n’est pas son royaume qui va l’occuper cette fois, mais le continent voisin, de l’autre côté de la mer Brumale : Garde-Hiver. Alors que 2 de ses ambassadeurs y ont disparu de manière suspecte, après avoir tenu des propos sibyllins sur un minerai qu’on trouverait à Monsea, Bitterblue décide de se rendre sur place avec une petite délégation pour faire toute la lumière sur cette affaire. Bien sûr, rien ne va se passer comme prévu…

Ils vont bien voir que je ne suis plus là, se dit-elle. Ils vont faire demi-tour. Mais, au gré des vagues qui la soulevaient à intervalle régulier, elle voyait le navire s’éloigner sans que rien ne change, sinon la sensation de froid et sa sidération, qui augmentaient.

La narration de Winterkeep est partagée entre plusieurs points de vue, ce qui enrichi vraiment l’histoire et permet de lui donner une dimension plus profonde. Et une certaine diversité ! Car on y suit aussi bien des personnages humains, que des animaux sentiens ! Oui, ce n’est pas que pour la déco, qu’il y a un renard sur la couverture 😉 Ils sont tous touchants à leur manière, mais celui qui m’a vraiment émue, qui m’a brisé le coeur même, c’est celui de Lovisa. Lovisa est une jeune Gardéenne qui va se retrouver mêlée bien malgré elle à de dangereux secrets, et qui devra faire des choix extrêmement difficiles et douloureux.

Mais tous les tableaux m’ont plu et je ne me suis absolument jamais ennuyée ! Kristin Cashore construit ici une histoire riche et prenante, épique par moments, et pleine de suspense et de complots. Les personnages sont marquants, touchants ou abjectes. L’autrice délivre en plus un message de respect de l’environnement, d’exploitation raisonnée des ressources et d’éthique dans la science  subtil et parfaitement incorporé à son récit.

Ce retour en Graceling est vraiment une réussite et j’ai maintenant hâte de pouvoir lire Seasparrow, 5e tome (et dernier ?) de la saga, qui s’intéressera cette fois à Hava, la soeur de Bitterblue.

Winterkeep de Kristin Cashore est un roman publié aux éditions Le livre de poche (Imaginaire) – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Thibaud Eliroff

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x