Un jour de nuit tombée, t.1 / Samantha Shannon

Un jour de nuit tombée, t.1 / Samantha Shannon

Couverture de Un jour de nuit tombée tome 1 de Samantha Shannon

Un jour de nuit tombée, tome 1

Le mont Effroi est entré en éruption. Et avec cette gigantesque explosion sont apparues de nouvelles menaces qui mettent en péril l’humanité tout entière. Entre l’impréparation des uns et les querelles politiques des autres, Tunuva, Glorian et Dumai vont tenter l’impossible pour sauver leurs proches et ne pas voir sombrer leur monde dans les flammes des Wyrms.

Avis : Un jour de nuit tombée propose un monde très bien construit, foisonnant de cultures, de paysages et de traditions. Il faut tenir bon au début pour tout suivre, mais ça vaut le coup car ensuite c’est haletant et merveilleux.

Une princesse née dans l’ouest. Une autre perdue à l’Est. Au sud, une troisième fille avait vu le jour, entre les deux premières.

N’est ce pas un début qui donne furieusement envie de continuer ?

Nous allons suivre, non pas les 3 filles annoncés plus haut, mais au moins 7 personnages principaux. Des 4 coins de ce monde où il existe des dragons et une forme de magie venant d’arbres (un oranger principalement). Mais aussi un pouvoir sombre, le Sans-nom qui a été vaincu il y a des siècles, mais dont la légende dit qu’il pourrait revenir, avec le Wyrm, un oiseau immense cracheur de feu.

Dumai d’Ipyeda (avec aussi sa mère Unora d’Afa) sur l’ile de Seiiki. Elles vivent au Haut Temple de Kwiriki, respectivement en tant que chante-dieu et demoiselle officiante. Dumai est la fille cachée de l’empereur JoroduIV.

Glorian, fille de Sabran, reine d’Inys, un reinaume qui prie le Saint et ses 6 vertus. Ce reinaume est aussi une île mais qui se situe de l’autre côté de l’Abîme. Glorian est aussi la fille du super roi du Hroth, Bardholt Combathardi. Ce qui a uni toute la contrée sous les hospices du Saint quand celui-ci s’est converti pour son mariage avec Sabran.

Wulfert Valon, dit Wulf, est un des housecalt de Bardholt. C’est une sorte de garde et d’écuyer. Bardholt a un faible pour ce jeune homme car c’est un enfant trouvé en lisière de forêt maudite et recueilli par un baron, Lord Edrick et son compagnon, Lord Mansele. Bardholt se revoit en Wulf, car lui aussi a été victime de préjugé et vu comme sorcier quand il était jeune.

Et enfin, difficile de choisir entre les 3 femmes du prieuré de l’Oranger mais je dirais que c’est peut-être Siyu qui va avoir un rôle important dans le prochain tome. Car dans celui-ci ce sont plutôt ses mères (Esbar sa mère physiologique et Tunuva, la compagne de celle-ci) qui sont des héroïnes dans un temps trouble avec la venue de Canthe, venant de l’Inys, soi-disant… qui dit avoir eu aussi un arbre porteur de fruit donnant le même feu qui anime les sœurs du prieuré.

Je n’ai pas lu Le prieuré de l’oranger qui raconte des événements futurs à cette histoire-ci, dans 500 ans. Je n’ai pas lu non plus les Bone Season qui ont fait connaître cette autrice, Samantha Shannon. Mais j’ai beaucoup aimé le rythme, les personnages et la modernité d‘Un jour de nuit tombée. Ainsi que son univers dense et magique.

De passer d’un personnage à l’autre, d’une région avec ses croyances, ses animaux (les ichneumons sont mes préférés,  des mammifères ressemblants à une énorme loutre et parlant à leur humain auquel ils sont liés dès leur plus jeune âge) et plantes et couleurs à une autre totalement différente, et pourtant liées par un passé commun et des événements et unions lointains, est complexe mais tellement bien écrit, avec un suspense et un plaisir de nous surprendre réel.

La magie est une couche de plus dans la beauté de ce monde là.  Des rêves qui n’en sont peut être pas… Le feu de l’oranger qui apporte une force aux gardiennes du prieuré.  Des cloches qui doivent réveiller les dragons endormis dès que besoin…

Un jour de nuit tombée est un roman à tiroir. On y parle aussi bien maternité et paternité que du besoin de s’affirmer quand on est enfants et adolescents et des difficultés de se connaître et de reconnaître l’autre pour ce qu’il est pour lui-même, mais aussi pour nous. Et Samantha Shannon a plus d’un tour dans son sac pour lier des situations qui paraissent à des lieues les unes des autres…

Les unions homosexuelles sont normales, les femmes sont au pouvoir autant que les hommes (il y a des reinaumes et des royaumes, et même une république !) et aucune caractéristique n’est dite féminine ou masculine. C’est assez reposant.

Bien sûr, il y a des tensions dues aux croyances ancestrales, aux peurs de l’autre et aux envies de pouvoir et puissance bien humaines… et il y a cette peur du Sans Nom qui pour certains s’est renforcée et qui pour d’autres appartient à la légende.

Un jour de nuit tombé va nous dévoiler si cette histoire est une légende, simplement une lutte de pouvoir… ou les 2 ! Vivement la suite pour que je puisse lire ensuite Le prieuré de l’Oranger puis Bone season !

En attendant que « le Saint vous protège »…

Un jour de nuit tombée, tome 1 est un roman publié aux éditions J’ai lu – Traduit de l’anglais (Royaume Uni) par Benjamin Kuntzer

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x