Blood Heir / Ilona Andrews

Blood Heir / Ilona Andrews

Aurelia Ryder, Tome 1

Atlanta was always a dangerous city. Now, as waves of magic and technology compete for supremacy, it’s a place caught in a slow apocalypse, where monsters spawn among the crumbling skyscrapers and supernatural factions struggle for power and survival.
Eight years ago, Julie Lennart left Atlanta to find out who she was. Now she’s back with a new face, a new magic, and a new name—Aurelia Ryder—drawn by the urgent need to protect the family she left behind. An ancient power is stalking her adopted mother, Kate Daniels, an enemy unlike any other, and a string of horrifying murders is its opening gambit.
If Aurelia’s true identity is discovered, those closest to her will die. So her plan is simple: get in, solve the murders, prevent the prophecy from being fulfilled, and get out without being recognized. She expected danger, but she never anticipated that the only man she’d ever loved could threaten everything.
One small misstep could lead to disaster. But for Aurelia, facing disaster is easy; it’s relationships that are hard.

Avis : Enfin ! Cela faisait très longtemps que j’attendais une suite à l’histoire de Julie, un de mes personnages préférés de la série Kate Daniels. J’avais d’abord été très déçue de l’abandon de la série Grey Wolf, qui devait lui être consacrée ainsi qu’à Derek, puis par la façon dont les choses se sont terminées pour elle dans Magic triumphs. Heureusement, Blood heir, vient enfin changer tout ça !

Alors bien sûr, nous sommes très loin de ce que le couple Ilona Andrews avait imaginé dans Magic stars. Cette fois c’est bien Julie que nous suivons, et elle seule, et surtout 8 ans se sont écoulées depuis son départ d’Atlanta. Et son retour se fait de la façon la plus anonyme qui soit : elle a changé d’apparence, d’odeur et de nom. Ce n’est pas Julie Olsen Lennart qui rentre dans la ville, mais Aurelia Ryder. Et Aurelia a une mission : traquer et détruire l’ancien dieu Moloch afin de sauver l’être le plus cher à ses yeux : Kate. Elle ne pourra pas rentrer chez elle tant que ce ne sera pas fait. C’est l’oracle Sienna qui l’a dit, alors ça ne rigole pas !

Disons-le tout de suite, j’ai adoré Blood heir. Mais avouons-le aussi, c’est la fan base qui parle en moi. Car j’ai attendu trop longtemps ce tome, et que je shippe à mort Julie et Derek 🙂 Mais même si ces points m’ont comblée, il y a malgré tout quelques tout quelques petites maladresses. Pour commencer, cette histoire de prophétie, je trouve que c’est quand même bien pratique, tellement, que ça lui confère un côté artificiel. Ensuite, ce tome est très introductif, n’attendez pas autant d’action que dans les Kate. On voit qu’il a été écrit en pensant aux nouveaux lecteurs et il y a énormément de rappels sur ce qu’il s’est passé dans les tomes précédents. Je pense que si je l’avais lu en français, cela m’aurait ennuyée. Enfin, ce côté « grande famille qui s’aime et se soutient (même si chaque membre a un caractère de cochon) » qu’Ilona Andrews est venu nous ajouter, je trouve ça un peu too much. Julie appelle Hugh et Nick, ses oncles, Roland et Erra, Grand-père et Grand-mère, à un moment, elle fait même référence à Curran comme à son père !! Et Aurelia est peut-être un peu trop belle et forte à mon goût, même si c’est expliqué.

Ceci dit, je ne me suis pas ennuyée une minute. Les choses ont bien changé à Atlanta, et les pions sur l’échiquier des pouvoirs ont évolué. C’était passionnant de découvrir ce qui avait changé, et parfois surprenant. On voit très peu des anciens personnages, même si on en entend beaucoup parler. Le plus présent est Ascanio, dont je n’ai jamais été fan dans les Kate, et que j’ai trouvé ici encore plus exécrable. Mais heureusement il y a Derek ❤ Alors il se fait un peu attendre, mais les scènes avec lui ont été mes préférées du tome, les plus drôles (car oui, Aurelia Ryder, ce n’est pas aussi drôle que Kate Daniels), et particulièrement la toute dernière que j’ai trouvé géniale. Il faut dire que j’avais rongé mon frein pendant tout le tome, mais je n’ai pas été déçue du résultat !

Bref, malgré quelques petits bémols, Blood heir est une savoureuse mise en bouche, et j’ai vraiment hâte de lire la suite. J’espère qu’on n’attendra pas trop !!

Roman publié aux éditions Nyla

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
12
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x