Le huitième détective / Alex Pavesi

Le huitième détective / Alex Pavesi

couverture du roman Le huitième détective de Alex Pavesi

Après avoir publié un brillant recueil d’histoires policières, Grant McAllister a cessé d’écrire. C’était il y a trente ans. Il vit désormais au cœur d’une petite île de Méditerranée, reclus et solitaire. Tout change lorsque Julia, une ambitieuse éditrice, frappe à sa porte. La jeune femme souhaite republier ses histoires sanglantes, tout en leur donnant un coup de jeune. Commence alors un face à face intense avec l’écrivain, ancien professeur de mathématiques et esprit à la logique implacable. Mais, plus Julia avance dans son travail, plus elle doute et s’interroge : dans ces pages, il y a trop d’incohérences. Et s’il s’agissait d’indices faisant référence à un véritable meurtre ? Pour percer les secrets dissimulés dans ces lignes, la jeune femme va devoir affronter un adversaire aussi brillant que redoutable…

Avis : Le huitième détective est une petite merveille de raisonnements logiques et de faux semblants.

Sous couvert de la réédition de son recueil de nouvelles, Julia entraine Grant McAllister dans le monde de la fiction. Elle doit jouer serré entre les incohérences des différentes nouvelles qu’il avait écrites, et un auteur étonnement oublieux de son passé. Lui cacherait-il quelque-chose ?

Ce face à face entre deux personnages brillants est jubilatoire. Entre l’ancien chercheur en mathématique qui a théorisé la teneur d’un roman policier et a ensuite écrit des nouvelles pour démontrer sa théorie et cette jeune femme qui ne s’en laisse pas conter, le jeu ne fait que commencer. Et j’ai été emportée, bringuebalée et époustouflée par l’orchestration magistrale d’Alex Pavesi. Disons-le tout net, il m’a bien roulée dans la farine et jusqu’au bout…. du bout !

Au vu de la couverture (magnifique d’ailleurs), du titre et de la quatrième de couverture, on se doute très vite de QUI est ce huitième détective. Mais ce que l’on ne sait pas, c’est jusqu’où cela ira. Et alors là, c’est du grandiose. Car Alex Pavesi écrit des nouvelles dans les nouvelles imbriquées dans le roman qui lui-même ne sert que d’écrin au dénouement dans le dénouement.

Un roman qui fera date donc.

Mais prenez garde, chaque phrase est peut-être un piège, y compris dans ce que je viens d’écrire… ou pas ?

Roman publié aux éditions City – Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Maryline Beury

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x