Serial Watcher | Juillet – Septembre 2019

Serial Watcher | Juillet – Septembre 2019


Travelers | Saisons 1 à 3 Logo du challenge series
Créée par Brad Wright (2016)
Avec Eric McCormack, MacKenzie Porter, Nesta Cooper, Jared Abrahamson…
Série canadienne – Terminée
Genre : SF
Format : 2(12×42’) + 10×42’
Avis : J’ai un sentiment mitigé sur Travelers. J’ai au début beaucoup aimé cette série où l’on suit une équipe de voyageurs temporels venus du futur. Menés par le « Directeur », ils vont tenter d’intervenir sur une série d’évènements qui ont conduits à faire péricliter l’avenir de l’humanité. La conscience de ces 5 personnes est envoyée dans le corps d’hôtes de notre époque : un agent du FBI, une femme battue, un junkie, un lycéen, une déficiente mentale. Ils vont devoir, en plus de leurs missions, gérer les vies de leurs hôtes et faire en sorte que personne ne remarque qu’ils ne sont plus les mêmes… Ce qui va se révéler impossible pour Marcy, la déficiente mentale, puisqu’elle a soudain récupérer ses facultés !
Au départ les épisodes sont prenants et la série se regarde toute seule, rythmée à la fois par les missions des Voyageurs, par celles de Grant, le chef d’équipe, qui doit continuer d’assurer son job au FBI, et par les dramas de leurs vies personnelles. Et l’équipe est attachante, enfin Marcy, Trevor et Philip. J’ai eu plus de mal avec les 2 autres, et particulièrement Carly qui m’a de plus en plus insupportée au fil des saisons.
C’est fin de saison 2/saison 3 que ça commence à partir en cacahouète. Le scénario devient laborieux, on a l’impression qu’ils ne savent plus où ils vont, le comportement de l’équipe devient du grand n’importe quoi, ils s’enfoncent dans des comportements incohérents et égoïstes. J’ai dû mettre la saison en pause tellement je m’ennuyais. La série a toutefois le mérite d’offrir une vraie fin qui (à l’exception du twist Marcy/David un peu mièvre et pas crédible) est plutôt bien vue et originale.


Stranger things | Saison 3
Créée par Matt Duffer et Ross Duffer (2016)
Avec Finn Wolfhard, Millie Bobby Brown, Gaten Matarazzo, Caleb McLaughlin, Winona Ryder…
Série américaine – En cours
Genre : SF
Format : 8×50’
Avis : J’avais eu un coup de cœur pour la première saison, le combo nostalgie/années 80/fantastique/bande de gosses attachants avait toujours bien fonctionné en saison 2 malgré un scénario un peu trop copié-collé mais j’attendais vraiment de la nouveauté pour cette saison 3. Et effectivement, celle-ci est différente des 2 premières, et même si j’ai à nouveau pris beaucoup de plaisir à la regarder, c’est aussi, à mon sens, la moins réussie des 3. Les enfants ont grandi, et leur bande n’est plus aussi soudée. Mike et Lucas sont focalisés sur leurs histoires de cœurs et Dustin et Will se sentent délaissés. C’est vraiment le point que j’ai le plus regretté dans cette saison. Leurs chamailleries étaient fatigantes et une des forces de la série tient à leur amitié, les voir évoluer séparément, c’est quand même dommage. En revanche j’ai adoré Joyce et Hopper, drôles, touchants et moteurs de cette saison, et le nouveau personnage de Robin. Elle fait un super tandem avec Steve, elle est intéressante et j’espère qu’on la reverra. Et Dustin est toujours top bien sûr. Will reste assez en retrait, et j’ai trouvé Lucas et Mike plutôt chiants. Et aucune nouvelle de la sœur d’Elf… déjà que je trouvais qu’elle ne seravait à rien en saison 2, ça se confirme ici.
Il y a pas mal de longueurs, et le show fait moins frissonner, toutefois l’ambiance années 80 est toujours là (jusque dans ses thèmes de prédilections : les russes !) et la fin est très réussie, intense en émotions. J’ai versé ma larmichette ^^ Encore une fois la série pourrait s’arrêter là… sans les dernières minutes, qui génèrent une foule de questions !


Babylon Berlin | Saison 2 Logo du challenge series
Créée par Tom Tykwer, Hendrik Handloegten, Achim von Borries (2017)
Avec Volker Bruch, Liv Lisa Fries, Peter Kurth, Matthias Brandt…
Série allemande – En cours
Genre : Historique • Policier
Format : 8×45’
D’après les romans de Volker Kutscher
Avis : J’avais adoré la saison 1 et cette suite ne m’a absolument pas déçue ! Babylon Berlin est vraiment une série passionnante et de qualité ! L’ambiance est encore une fois aux petits oignons, poisseuse, trouble. Les personnages doivent faire face à certaines conséquences des évènements survenus en saison 1, et le complot contre le pouvoir en place prend plus d’ampleur. On découvre les alliances des uns et des autres. Rien n’est joué, et plusieurs lignes narratives s’entrecroisent. On ne s’ennuie pas une minute et la série conserve son suspense jusqu’au bout, distillant parfois de fort moments d’émotions. Les acteurs sont tous excellents, interprétant avec brio ces personnages cassés, et souvent ambigus. J’aime particulièrement Rath et Charlotte.
Bref, j’ai vraiment hâte que la saison 3 arrive sur nos écrans et je ne peux que vous conseiller cette excellente série historique !


Beau séjour | Saison 1 Logo du challenge series
Créée par Kaat Beels et Nathalie Basteyns (2017)
Avec Lynn Van Royen, Inge Paulussen, Jan Hammenecker, Kris Cuppens…
Série Belge – En cours
Genre : Thriller fantastique
Format : 10×52’
Avis : C’est chez Tequi que j’ai découvert cette série, j’ai enfin eu l’occasion de la regarder et je ne regrette pas du tout !
Kato se réveille un matin dans une chambre de l’hôtel Beau Séjour, couverte de sang, sans aucun souvenir de ce qui s’est passé et de sa soirée de la veille. Lorsqu’elle va dans la salle de bains pour se nettoyer, elle découvre son corps flottant dans la baignoire… Perdue, pensant halluciner, elle rentre chez elle, mais lorsqu’elle se rend compte que personne ne la voit ou l’entend, elle doit bien se rendre à l’évidence : elle est morte. Elle parvient néanmoins à communiquer avec 5 personnes. Pourquoi elles ? Que lui est-il arrivé cette nuit-là ? Kato va tout mettre en œuvre pour avoir des réponses.
Beau séjour propose une atmosphère travaillée, sombre, mystérieuse, légèrement poisseuse. Comme Kato on se pose plein de questions sur l’implication des uns et des autres, plusieurs personnages ayant des comportements troubles et des relations complexes. Les acteurs sont très bien, sobres. La façon dont on est traité le « fantôme » de Kato est originale et intéressante et permet une composante fantastique sans aucuns effets spéciaux.
La série qui était au départ prévue comme une mini-série a été transformée en anthologie. Il y a donc une vraie fin, le meurtre de Kato est résolu et on répond à toutes les questions. Je dois d’ailleurs dire que je n’avais pas du tout vu venir le coupable ! La saison 2 mettra en scène de nouveaux personnages dont l’un enquêtera à nouveau sur sa propre mort.


Suits | Saison 8 Logo du challenge series
Créée par Aaron Korsh (2011)
Avec Patrick J. Adams, Gabriel Macht, Sarah Rafferty, Rick Hoffman…
Série américaine – En cours
Genre : Judiciaire
Format : 16×42’
Avis : Mike et Rachel ont quitté le cabinet à la fin de la saison 7 et ont été remplacé par l’arrivée d’une nouvelle recrue, Samantha Wheeler, protégée de Robert Zane. Malgré ces changements j’ai encore une fois pris beaucoup de plaisir à suivre cette saison, avant tout car j’aime vraiment beaucoup les personnages : Donna, Harvey, Katrina, Louis… C’est eux qui me font avancer dans les épisodes qui, sinon au niveau de l’intrigue, se suivent et se ressemblent, il faut l’avouer ! C’est le seul truc que je trouve un peu dommage. Le nouveau personnage de Samantha n’est pas le plus sympathique, toujours dans la confrontation, à l’image de ce qui se passe au cabinet. Lorsqu’ils ne se battent pas entre eux, ce sont les autres qui les attaquent. Le retournement final pour sauver la situation paraît un peu tiré par les cheveux (sa motivation en tout cas), pourtant cela se voit qu’il était préparé depuis de nombreux épisodes. Et puis l’évènement tant attendu arrive enfin !! Même si c’est pas forcément bien amené vu tout ce qui s’est passé dans la saison 7 à ce niveau-là (pourquoi maintenant ?), j’ai été ravie et j’espère que la suite ne me décevra pas.


Dead to me | Saison 1
Créée par Liz Feldman (2019)
Avec Christina Applegate, Linda Cardellini, James Marsden, Max Jenkins…
Série américaine – En cours
Genre : Comédie • Drama
Format : 10×30’
Avis : Je suis assez surprise d’avoir adoré Dead to me. Je pensais que j’allais bien aimer car ça avait l’air d’une petite comédie sympa, mais je pensais aussi qu’il s’agissait d’un banal drama, qui n’est pas mon genre de prédilection. Mais c’est bien plus que ça ! Dead to me s’approche plus de la comédie noire. Quoi qu’il en soit, j’ai adoré 🙂
On y suit Jane, veuve inconsolable après que son mari ait été renversé par un chauffard. Celui-ci a pris la fuite et n’a pas été retrouvé ce qui la remplit d’une rage vengeresse. Elle va se lier d’une amitié improbable avec Judy, une excentrique qu’elle rencontre à son club de soutien.
Le personnage de Judy est pour beaucoup dans le charme de la série. Cette fille elle est complètement tarée et surprenante ! On ne sait jamais ce qu’elle va faire, et le résultat est souvent drôle ! C’est aussi une belle histoire d’amitié, sur 2 femmes qui n’ont pas grand-chose en commun, mais qui vont se trouver, se comprendre et s’épauler. Pour le meilleur et le pire !
La fin est à l’avenant et donne envie de voir rapidement la saison 2 !


Tell me a story | Saison 1 Logo du challenge series
Créée par Kevin Williamson (2018)
Avec James Wolk, Billy Magnussen, Dania Ramírez, Danielle Campbell…
Série américaine – En cours
Genre : Conte • Thriller
Format : 10×55’
D’après les contes Les 3 petits cochons, Le Chaperon rouge, Hansel & Gretel
Avis : Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette série qui revisite certains des plus célèbres contes de notre enfance, mais j’ai été agréablement surprise. Les créateurs ont choisi ici de revenir aux fondamentaux des contes, loin des jolies et douces versions remasterisées par Disney, qui étaient à la base des histoires sombres et sanglantes.
Dans un récit choral on suit, dans le New York d’aujourd’hui, Jordan dont la femme a été tuée lors d’un braquage qui a mal tourné par 3 hommes portant un masque à tête de cochons, Kayla une lycéenne qui a entamé une liaison avec son prof de littérature et Hannah et Gabe qui ont eu le tort de voler de l’argent à une bande de mafieux (celle qui m’a parue la moins intéressante).
Les récits vont bien sûr finir par plus ou moins se rejoindre, mais le plus amusant n’est pas de trouver le lien entre eux, mais de chercher les connotations liées aux contes. La série a un côté assez jouissif bien que nous soyons dans un thriller, mais j’avoue moi, elle m’a beaucoup amusée. Peut-être suis-je un peu tordue ^^ Elle s’égare toutefois un peu en longueur sur la fin, et la couper d’1 voire 2 épisodes auraient pu donner quelque chose de plus intense encore.


Stella Blómkvist | Saison 1 Logo du challenge series
Créée par Óskar Thór Axelsson (2017)
Avec Heida Reed, Steinunn Ólína Þorsteinsdóttir, Jóhannes Haukur…
Série islandaise – Terminée
Genre : Thriller
Format : 6×45’
D’après les romans de Stella Blómkvist (pseudonyme)
Avis : Quel dommage que cette série n’ait pas été renouvelée ! On y suit Stella Blómkvist, une avocate au caractère… très affirmé on va dire ! Rebelle, sûre d’elle, rentre dedans, c’est un vrai mec en talons aiguilles ! Elle est aussi fouineuse et solitaire et a un passé secret, traumatique, qu’on aurait bien aimé connaître si la série s’était poursuivie. On la suit ici dans 3 de ses dossiers (2 épisodes par affaire) avec pour fil rouge un évènement conséquence du premier. Il va falloir à Stella toute sa pugnacité pour résoudre ces affaires, et pour s’en sortir vivante ! Sexe (orgie, viol…), drogue, corruption dans les hautes sphères du pouvoir de Reykjavik. La série ne met pas vraiment en avant la bonté de l’âme humaine, bien au contraire ! Sombres, les épisodes sont bien menés, et Heida Reed est très convaincante dans son rôle, elle parvient à rendre attachante cette femme énigmatique et survoltée.


JETT | Saison 1
Créée par Sebastian Gutierrez (2019)
Avec Carla Gugino, Giancarlo Esposito, Elena Anaya, Gaite Jansen…
Série américaine – En cours
Genre : Gangster
Format : 9×60’
Avis : Jett n’est pas vraiment ce que j’en attendais. Je ne sais pas d’où j’avais sorti cette idée mais je pensais trouver quelque chose qui flirterait plus avec le registre de la comédie. Et s’il y a bien quelques pointes humoristiques, elles restent légères. On est plus dans le registre de l’action, avec un petit côté rétro. Et pour tout dire, au début je n’étais pas vraiment passionnée par l’histoire de cette « ancienne » voleuse qui se fait piéger et est forcée à reprendre du service pour protéger sa famille. Son personnage n’est pas spécialement attachant, et il manque un indéfinissable ingrédient pour être happé. Si je continuais à regarder c’était plus pour l’histoire secondaire de Benny, le garde du corps, qui lui me faisait rire. Toutefois à la fin de la saison les choses s’accélèrent pour Jett, et ça a commencé à devenir un peu plus intéressant. Et même, à me rendre curieuse de la suite !


Berlin 59 | Saison 2
Créée par Annette Hess (2018)
Avec Sonja Gerhardt, Emilia Schüle, Claudia Michelsen, Maria Ehrich…
Série allemande – En cours
Genre : Drama • Historique
Format : 6×45’
Avis : J’avais eu un gros coup de cœur pour Berlin 56, la 1ère saison de cette série historique qui se déroule à la fin des années 50 dans une Allemagne encore marquée par la guerre et en passe de déchirer son peuple en 2 avec le Mur. Nous y suivons les déboires de la famille Schöllack, entre conservatisme et désir d’indépendance.
J’ai vraiment été ravie de retrouver les personnages, mais quelle frustration aussi. Car en 3 ans, rien n’a finalement changé. Caterina est toujours aussi horrible, et le pire dans son comportement c’est qu’elle ne s’en rend même pas compte. Obnubilée par le « qu’en dira-t-on », les bonnes mœurs, les apparences, elle a plus souvent tendance à enfoncer ses filles qu’à les aider. Eva est au prise avec un mari qui la prend pour une poupée de son. Helga n’accepte toujours pas l’homosexualité du sien. Et Monika… si elle semble s’en sortir dans sa carrière (elle commence à percer avec le groupe qu’elle a monté avec Freddy), elle n’a pu empêcher qu’on lui retire la garde de sa fille.
On retrouve les thématiques explorées en saison 1 : les fantômes du nazisme avec notamment l’histoire de Freddy, enfant juif rescapé des camps ; la séparation de plus en plus importante entre Berlin Ouest et Berlin Est ; l’émancipation des femmes avec le destin des sœurs Schöllack. On a un peu perdu de la fraicheur et du rythme de l’histoire, mais le portrait de cette Allemagne en pleine mutation est toujours aussi léché, avec des décors et des costumes soignés. Monica est toujours aussi attachante, j’ai aimé voir que sa relation avec Freddy est toujours aussi solide. Moins de danse, plus de chants dans cette saison, mais un ton toujours aussi groovy.
« Est-on vraiment obligé de tout supporter sans rien dire seulement parce qu’on est des femmes ? »


Dark | Saison 2
Créée par Baran bo Odar et Jantje Friese (2017)
Avec Karoline Eichhorn, Louis Hofmann, Jördis Triebel, Stephan Kampwirth…
Série allemande – En cours
Genre : SF
Format : 8×50’
Avis : J’ai l’impression d’avoir perdu un neurone en regardant la 2e saison de cette série déjà relativement alambiquée en saison 1. Mais à l’époque, avec un bon trombinoscope à côté de soi, il était encore possible de suivre. Ici, les créateurs m’ont perdue avec encore plus de voyages dans le temps, plus de paradoxes, plus de complots, plus de personnages aux alliances troubles, plus de buts cachés.
Labyrinthiques au possible, les épisodes sont néanmoins prenants, par contre très honnêtement j’ai à moitié rien compris et je trouve que la série est inutilement sur-compliquée, surtout avec le dernier twist de fin.


Veronica Mars | Saison 4
Créée par Rob Thomas (2004)
Avec Kristen Bell, Enrico Colantoni, Jason Dohring, Percy Daggs III…
Série américaine
Genre : Enquête
Format : 8×45’
Avis : J’étais une grande fan de la série à l’époque, et j’avais été très frustrée de sa fin prématurée. Le film était gentillet, mais pas vraiment à la hauteur. J’ai donc été ravie de ce revival.
Celui-ci repart sur les mêmes bases que la série d’origine : une enquête, de l’humour, des persos qu’on adore. Retour à Neptune, Veronica travaille désormais avec son père pour Mars Investigations et vit avec Logan – enfin quand celui-ci est en permission puisqu’il est désormais dans l’armée. Alors que le Spring Break bat son plein, un poseur de bombes se met en tête de pimenter la fête. Veronica et son père sont engagés pour découvrir son identité.
Rien de nouveau sous le soleil donc, mais j’ai adoré retourner à Neptune et retrouver l’humour acide de Veronica. J’ai vraiment beaucoup ri lors de cette saison, et même si l’histoire n’est pas très originale, et certains pans faciles à deviner, je ne me suis pas ennuyée.
J’ai toutefois regretté l’absence de Mac, la fin de l’amitié avec Weevil, et le peu d’utilité du personnage de Wallace. Et bien sûr, j’ai détesté la fin !!


Mindhunter | Saison 2
Créée par Joe Penhall (2016)
Avec Jonathan Groff, Holt McCallany, Anna Torv, Albert Jones…
Série américaine – En cours
Genre : Historique
Format : 9×60’
D’après les livres de John E. Douglas2 et Mark Olshaker
Avis : J’avais bien aimé la première saison de cette série historique sur l’équipe qui a commencé à s’intéresser aux comportements déviants et à les formaliser. Cette suite m’a paru encore meilleure, plus dynamique. On continue à les suivre dans leurs interrogatoires de criminels, tandis qu’en parallèle Holden et Bill sont sollicités pour apporter leur concours sur la disparition d’une quinzaine de garçons noirs à Atlanta. Ce qui est frappant dans cette enquête, c’est toutes les ramifications politiques dont elle s’entoure. Car au final on a l’impression que la découverte du coupable ne compte pas tant que ça tant qu’on ménage les susceptibilités des uns et des autres, qu’on remplit la paperasse et qu’on ne fait pas trop de vagues.
Holden continue à faire son numéro « je sais tout mieux que tout le monde », Bill est le personnage que je préfère, le plus chaleureux et quelque part le plus normal. On est touchés par ce qu’il vit avec sa famille et par le conflit d’intérêt qu’il supporte, pris entre le marteau et l’enclume entre l’importance de son travail et les besoins des siens. Wendy est un personnage intéressant mais trop coincé pour m’émouvoir, qui préfère se retrancher derrière ses ergots plutôt que de reconnaître qu’elle a été blessée.


logo du rendez-vous serical watcher

6 comments

  • Avatar

    J’ai à peu près le même ressenti que toi sur Stranger Things mais globalement je l’ai bien aimé. Et idem pour Dark….! c’est un peu la galère à comprendre, j’espère que la saison 3 sera plus claire. Mais on a revu la 1 avant, ça aide pas mal quand même.
    Faut que je voie la saison 2 de Mindhunter !

    Reply
  • Avatar

    J’ai super aimé Travelers et j’ai trouvé la fin toute mignonne.
    Stranger Things saison 3 était très sympa, j’ai beaucoup aimé Steve, Robin et Dustin.
    La première partie de la saison 8 de Suits m’avait bien ennuyée lors de sa diffusion, ça a été mieux ensuite.
    Dead to Me fait partie des séries que je n’ai pas encore eu le temps de voir mais c’est prévu.
    Bon on ne dira rien mais normalement Tell me a Story ne devrait pas faire partie de ton challenge séries car la saison n’était pas terminée fin 2018. mais il s’en est fallu de quelques jours donc chut 🙂 Et pour ma part, j’avais abandonné au bout du 2e ou 3e épisode.
    C’est sur que Dark est alambiquée mais cette saison 2 m’a passionnée et je l’ai regardée en un week-end. Et la fin ouvre de nouvelles perspectives, youpi 🙂
    Assez mitigée sur Veronica Mars, j’ai aimé dans l’ensemble, même si j’ai trouvé Veronica trop cynique. Elle l’était déjà mais elle avait aussi un côté marshmallow qui compensait. Ici elle l’a moins. Et puis, je ne suis pas du tout d’accord sur la fin, je suis d’ailleurs toujours très fâchée quelques semaines après avoir vu la saison.

    Reply
    • Zina

      Ah mince ! j’ai vu que c’était une série 2018, mais j’ai pas regardé quand est-ce qu’elle a été diffusée ! oups ^^
      En tout cas je l’ai trouvée assez marrante (même si ce n’est pas le but) et je suis très curieuse de voir ce qu’ils vont nous proposer pour la 2e saison.
      Pareil, je n’aime pas du tout la fin de Veronica, et après avoir lu l’explication de Rob Thomas je la trouve encore plus tordue et nulle.

      Reply
      • Avatar

        Je suis aussi pas du tout d’accord avec l’explication de Rob Thomas et je trouve d’ailleurs que cet événement est une insulte faite aux fans. On peut prendre des décisions radicales concernant certains personnages mais il faut que ça serve vraiment l’histoire et là, à part nous mettre en colère, ça ne sert à rien, Veronica n’avait pas besoin de ça pour évoluer. De plus, Logan apportait un équilibre à l’ensemble, tout comme Keith Mars, par exemple. Sans l’un des deux, la série devient bancale. Je ne sais pas s’il y aura une saison 5 mais là je n’en ai pas envie du tout.

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *