La guerre des marionnettes / Adam-Troy Castro

La guerre des marionnettes / Adam-Troy Castro

couverture du roman La guerre des marionnettes de Adam-Troy Castro

Andrea Cort, Tome 3

Toujours à la poursuite des Démons Invisibles, responsables de la mort de ses parents, Andrea Cort se rend sur la lointaine planète Vlhan. Ses imposants habitants y pratiquent un rituel qui tient tout autant du spectacle de danse que du suicide collectif. Une fois, par le passé, le ballet a dégénéré, et les habitants de Vlhan se sont retournés contre les spectateurs présents pour les massacrer. Andrea est convaincue qu’élucider le mystère à l’origine de cette tragédie peut la mener à ses Démons Invisibles. Mais la disparition d’une jeune fille vient rapidement compliquer sa quête personnelle. Vlhan est une planète dangereuse et Andrea ignore à quel point elle s’apprête à danser avec la mort.

Avis : Mais quel plaisir de retrouver Andrea Cort ! Et pas pour n’importe quelle aventure, mais pour l’affrontement final avec les Démons invisibles, les Némésis personnelles d’Andrea, que l’on nous promet depuis Émissaires des morts !

Je ne peux vous en dire qu’une chose sur La guerre des marionnettes : oubliez tout ce que vous aviez pu imaginer, vous êtes à côté ! Voilà, c’est tout ! Merci de m’avoir lue !

Non ?

Ok, ok. Alors nous retrouvons Andrea et les Porrinyard lors de leur arrivée sur Vlhan, juste avant le célèbre Ballet annuel des Vlhanis, qui fascine autant qu’il horrifie la communauté planétaire. Cette danse rituelle, à laquelle femmes et hommes se joignent plus nombreux chaque année, persuadés de participer à un grand dessein, finit en effet d’une manière assez spectaculaire… un suicide collectif !

Le roman démarre sur les chapeaux de roues : Adam-Troy Castro en pose les enjeux dès les premières pages et la guerre des marionnettes prend très vite tout son sens, alors que le Ballet vire au massacre généralisé. Avec les Vlhanis, l’auteur imagine une race d’extra-terrestres vraiment originale, dans leur constitution physique, leur langage et leurs croyances. C’est donc un récit totalement dépaysant, mais aussi violent et tragique que l’auteur nous offre ici. Face à l’ampleur de ce qui se produit, Andrea paraît frêle et sans réel pouvoir, bousculée, autant pour sauver sa propre vie que pour comprendre ce qui se passe réellement, et ce qui a pu déclencher l’ire des Vlhanis, un peuple pourtant pacifique. La tension va monter crescendo, avant un final totalement inattendu. Je vous avais prévenu 😉

La guerre des marionnettes est encadrée par 2 nouvelles, Les lames qui sculptent les marionnettes et La cachette, que j’ai autant adorées que le roman lui-même. Dans la première, Andrea n’est pourtant même pas présente ! Ce qui n’enlève rien à son intérêt ni à sa force. Le Ballet y est introduit par l’intermédiaire de Jason Bettelhine, personnage rencontré dans La troisième griffe de Dieu. C’est un récit dur et tragique, qui révèle toute la foi et les sacrifices que demande le Ballet. La cachette quant à elle, retrouve Andrea alors qu’elle est appelée par une ancienne camarade d’université pour l’aider à comprendre tous les tenants d’un meurtre commis par des Inseps. Cette enquête, qui paraissait anodine au premier abord, aura des répercussions inattendues sur la vie privée d’Andrea.

Et la bonne nouvelle, c’est qu’Adam-Troy Castro a annoncé n’en avoir pas encore terminé avec son héroïne rebelle et anticonformiste ! Moi, j’ai hâte, pas vous ?

La paix a toujours été quelque chose de fragile. Elle peut se briser n’importe quand. La mort, le carnage, la folie… Eux ont leur propre dynamique.
Il suffit d’une étincelle.

Roman publié aux éditions Albin Michel (Imaginaire) – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Benoît Domis

L’avis de Yuyine

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
3
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x