Télémétrie fugitive / Martha Wells

Télémétrie fugitive / Martha Wells

couverture de la novella Télémetrie fugitive de Martha Wells

Journal d’un AssaSynth, Tome 6

Les contrats de travail sur Préservation étaient très simples, principalement parce que le Code civil planétaire prévoyait déjà toute une panoplie de protections inhérentes.
Sauf que je ne faisais pas partie des citoyens, pas plus que je n’étais – techniquement – une personne. Néanmoins, le contrat de Pin-Lee, l’avocat du Dr Mensah, veillerait à ce que nul ne me force à agir contre mon gré. (Par le passé, j’avais uniquement été l’objet de contrats de location émis par la compagnie, où je n’étais alors qu’un équipement.) (« Ne t’inquiète pas, avait promis Pin-Lee. Je prévoirai une clause qui te permettra de prendre la tangente comme une crapule si tu le souhaites. »)

Avis : Ah ! mais quelle joie de retrouver AssaSynth ! Les tomes de cette série sont de vrais petits bonbons de plaisir !

Un corps a été retrouvé dans la station de préservation, et pour s’assurer que GrayCris, la Némésis du Dr Mensah, n’ait rien à voir avec ça – et parce qu’AssaSynth est bien plus qualifié qu’une équipe de sécurité qui n’est jamais confronté à plus que des bagarres d’ivrogne – celle-ci lui demande de participer à l’enquête. Au grand dam de ladite équipe de sécurité qui ne fait pas réellement confiance à la SecUnit séditieuse.

Le grand atout de Télémétrie fugitive, c’est comme toujours ce personnage asocial, caractériel, et hypersensible d’AssaSynth. Bougon et de mauvaise foi, les punchlines fusent toutes les 3 minutes et les réparties pince-sans-rire d’AssaSynth sont un régal.

Mais l’enquête n’a rien à envier à cet aspect. AssaSynth aurait-il trouvé plus intelligent que lui ? Notre héros aura bien du fil à retordre pour comprendre le fin mot de l’histoire et ce faisant, il pourrait même se rendre compte qu’il peut travailler avec d’autres humains que l’équipe de Mensah, et que certains sont même dignes de confiance !

La seule chose que j’ai regretté dans Télémétrie fugitive, c’est qu’il n’y est pas du tout question des évènements qui se sont déroulés dans Effet de réseau. Or, la fin du titre indiquait une évolution importante dans la vie d’AssaSynth. C’est donc étrange de ne pas même l’évoquer.

Détourner l’attention, essayons ça. « Le cas échéant, j’aurais fait en sorte qu’on ne retrouve jamais le corps ou j’aurais maquillé le meurtre en accident. »
Indah a froncé les sourcils, Aylen a plissé lefront et elles se sont regardées. « Comment aurais-tu procédé pour te débarasser du corps ? » a demandé la responsable sécurité, inquisitrice.
Renseignez-vous toute seule, officière, je ne suis pas une encyclopédie numérique publique. « Si je vous le dis, vous risquez de tomber sur tous les cadavres que j’ai déjà planqués, ai-je rétorqué. »

Novella publiée aux éditions L’Atalante (La dentelle du cygne) – Traduit de l’anglais par Mathilde Montier

Lire aussi l’avis de Lianne

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
2
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x