Binti, La mascarade nocturne / Nnedi Okorafor

Binti, La mascarade nocturne / Nnedi Okorafor

couverture du roman Biniti tome 2 de Nnedi Okorafor

Binti, Tome 2

De retour sur Terre après son année passée à l’université intergalactique d’Oomza, la jeune Binti n’en a pas fini avec les surprises. Elle vient d’apprendre qu’elle est la descendante des Enyi Zinariya, un peuple extraterrestre, et elle se retrouve désormais capable de communiquer sans technologie tierce à travers de grandes distances. Mais la découverte de ce nouveau don, qu’elle maîtrise encore difficilement, s’accompagne d’une douloureuse nouvelle : pendant sa retraite dans le désert, les Khoush ont attaqué son village et sa famille a péri dans l’incendie de leur maison. Mais le temps du deuil n’est pas encore venu : Binti doit d’abord parvenir à concilier ses natures humaine et extraterrestre pour ramener la paix au sein de son peuple… quel qu’en soit le prix.

Avis : J’ai retrouvé avec un plaisir immense Binti, cette jeune fille Himba, Meduse et Zinariya.

Et ses aventures vont continuer plus loin que quiconque n’est jamais allé. Il y aura des morts, bien plus que dans le tome 1 où il y avait déjà eu pas mal de morts violentes. Il y aura encore plus de brassage. Et bien évidemment des choix difficiles à faire. Je ne veux rien vous révéler mais sachez que ça secoue amicalement, amoureusement, au niveau des croyances et des caractères.

J’adore cette autrice. Nnedi Okorafor ne fait rien comme les autres. En effet, ni le format (novella), ni l’histoire, ni la structure du récit ne sont convenus. Ce format assez court permet de pouvoir accélérer et shunter de trop longues descriptions. Ce qui fait que le lecteur est toujours aux aguets, tenu en haleine de ce qui va suivre.

L’histoire, si elle parle du passage vers l’âge adulte, est quand même incroyable avec la magie des croyances, des avancées technologiques étonnantes, des structures biotechnologiques comme les grands poissons qui traversent le cosmos.

La structure de Binti t.2, La mascarade nocturne est aussi très différente de ce à quoi je suis habituée. Mélange de récit à la première personne, mais changeant de personnage et rêves ou visions en italique. Le premier tome était déjà renversant, avec cette suite Nnedi Okorafor frappe encore plus fort.

Roman publié aux éditions ActuSF (Naos) – Traduit par Erwan Devos et Hermine Hémon

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
4
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x