The undead pool / Kim Harrison

The undead pool / Kim Harrison

Couverture du tome 12 de Rachel Morgan, The Undead Pool de Kim Harrison

Rachel Morgan, Tome 12

Witch and day-walking demon Rachel Morgan has managed to save the demonic ever-after from shrinking, but at a high cost. Now, strange magic is attacking Cincinnati and the Hollows, causing spells to backfire or go horribly wrong, and the truce between the Inderlander and human races is shattering. Rachel must stop this dark necromancy before an all-out supernatural war breaks out.
Rachel knows of only one weapon to ensure the peace: ancient elven wild magic, which carries its own perils. And no one knows better than Rachel that no good deed goes unpunished . . .

Avis : Mais que je me suis régalée avec ce 12e tome des aventures de Rachel Morgan ! L’avant-dernier !! Et vraiment, arrivée là, je n’ai pourtant toujours pas la moindre idée de comment Kim Harrison va bien pouvoir terminer sa série !

L’intrigue de The undead pool confronte Rachel à une situation un peu particulière, dont elle va avoir quelques difficultés à identifier la source : les effets des sorts se trouvent soudain dévoyés, provoquant catastrophe sur catastrophe, tandis qu’en parallèle les vampires non morts ont sombré dans un sommeil artificiel dont il est impossible de les sortir.

C’est un tome passionnant et riche en péripéties que nous offre là Kim Harrison. On ne s’ennuie pas une minute entre l’enquête de Rachel, puis ses actions pour tenter d’arranger la situation. Et cette fois, celle-ci impactant toute la population, au point que la ville est en quarantaine et que les gens sont soumis au couvre-feu (!), tout le monde s’y met : le FIB, le IS, les loups et les elfes. L’histoire ne manque pas de sentiments non plus, puisque qu’avec Trent, Rachel et lui arrivent à un tournant de leur relation. Ils vont devoir prendre une décision, et que ce soit dans un sens ou dans un autre, celle-ci ne sera plus jamais la même. Et qui l’eut cru, mais Jenks est une vraie mère maquerelle ! Autant dire que j’ai adoré 🙂

The undead pool se dévore et a terminé de couronner Rachel Morgan au rang de ma série préférée d’urban fantasy. Il y a un sacré changement à la fin, et je suis vraiment curieuse de voir ce que ça va donner ! J’ai donc encore plus hâte de lire le 13e et dernier tome, The witch with no name.

It might sound good on paper, but sure as pixy dust, by sunrise there’d be yelling and screaming and blood in someone’s mouth.

Roman publié aux éditions HarperVoyager

logo challenge read in enslish 2016 2017

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
8
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x