Cheval de Troie / Martha Wells

Cheval de Troie / Martha Wells

Couverture de Journal d'un AssaSynth, tome 3 Cheval de Troie, de Martha Wells

Journal d’un AssaSynth, Tome 3

« Je n’ai vraiment pas de bol avec les transports autopilotés.
Le premier à me prendre en stop n’avait eu d’autre motivation que celle de profiter de ma collection de fichiers multimédias.
L’emmerdeur de vaisseau expéditionnaire, EVE, le temps de notre collaboration, avait menacé de me tuer, regardé mes émissions préférées, altéré ma configuration structurelle, fourni un excellent soutien tactique, argumenté jusqu’à me convaincre de jouer les consultants en sécurité, sauvé la vie de mes clients et nettoyé derrière moi quand j’avais dû assassiner des humains. (C’étaient des méchants.) EVE me manquait beaucoup.
Et il y avait ce transport-ci. Qui s’était mis en tête de me confier le maintien de l’ordre à bord et de m’envoyer des notifications à chaque querelle entre passagers. Imbécile que je suis, j’y avais répondu. Pourquoi ? Je ne le sais pas moi-même. »
Enfin parvenu sur la planète Milu, AssaSynth est contraint d’endosser de nouveau son rôle de SecUnit afin de protéger son identité et, au passage, des clients officieux, accompagnés d’un bot de compagnie, Miki.
Confronté à plus puissants que lui, mais aussi à l’innocence déstabilisante de Miki, notre androïde devra allier les deux parts de son être pour survivre : la puissance de feu du robot et le libre arbitre de l’humain.

Avis : Quel plaisir de retrouver AssaSynth ! Après un tome 2 un peu en-deçà, je me suis vraiment régalée avec Cheval de Troie !

AssaSynth continue à mener l’enquête sur GrayCris afin d’aider le docteur Mensah, toujours aux prises avec la corporation. Pour cela il se rend sur une station de terraformation, abandonnée par la compagnie, mais sur laquelle il les soupçonne d’avoir mené des activités illégales. Il va y faire la rencontre d’un nouveau groupe de scientifiques, venu réhabiliter la station, et du robot Miki.

On renoue ici avec le piquant de Défaillances systèmes, grâce à l’humour acidulé de notre héros cynique et désabusé. Et c’est vraiment ce que je préfère dans cette série. Je ne me lasse pas de ses remarques caustiques. Mais malgré son mépris affiché des humains, AssaSynth est un être profondément altruiste, qui ne peut s’empêcher de toujours leur venir en aide. Même s’il grogne et rechigne, il utilise ses capacités de SecUnit et va jusqu’à mettre sa propre vie en danger pour les sauver.

Car bien sûr cette mission ne sera pas de tout repos. GrayCris n’a pas très envie que l’on découvre ses vilains petits secrets, et la station est un vrai nid de guêpes. J’ai adoré l’ambiance de film d’horreur que Martha Wells apporte à Cheval de Troie. La marche, dans un vaisseau qui semble abandonné, attendant, tendu, qu’une grosse bébête nous tombe dessus. Alien n’était pas loin. On vous prévient, ça va défourailler pas mal !

En plus de cela AssaSynth doit gérer sa rencontre avec Miki. Miki, qu’il trouve si naïf et benêt. Miki qui aime sincèrement ses humains. Et aussi surprenant que cela puisse lui paraître, ceux-ci semblent bien le lui rendre. Voilà qui ne va pas manquer de donner du grain à moudre à notre IA asociale.

Un tome plus porté sur l’action que sur l’introspection, très réussi, dynamique et accrocheur. J’ai hâte de lire le 4e et dernier tome, Stratégie de sortie.

Roman publié aux éditions L’Atalante (La dentelle du cygne) – Traduit par Mathilde Montier
Lire aussi l’avis de Chut Maman lit

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *