Alouettes / Jeanne-A. Debats

Alouettes / Jeanne-A. Debats

couverture de Alouettes de Jeanne A Debats

Testament, Tome 2

Je m’appelle Agnès, et je suis orpheline. Ah ! Et sorcière, aussi. Mon oncle m’a engagée dans son étude notariale. Ne croyez pas que le job soit ennuyeux, en fait, ce serait plutôt le contraire. En ce moment, tout l’AlterMonde est en émoi à cause d’une épidémie de Roméo et Juliette. Imaginez : des zombies tombant amoureux de licornes, des vampires roucoulant avec des kitsune, des sirènes jurant un amour éternel à des garous. Et tout ce beau monde défile dans notre étude pour se passer la bague au doigt. Mais la situation commence à sérieusement agacer les hautes autorités.

Avis : Il m’aura fallu 2 ans pour lire Alouettes, la suite de L’héritière, le tome 1 de cette trilogie, et je regrette bien d’avoir tant tardé ! Car j’ai adoré cette nouvelle aventure, et surtout, je ne me rappelais pas avoir autant ri lors de ma lecture du 1er tome !

3 ans se sont écoulés depuis les évènements de L’héritière. Agnès travaille toujours pour son oncle Géraud dans son cabinet notarial, et la vie est plutôt paisible jusqu’au jour où une épidémie de Roméo et Juliette frappe la communauté surnaturelle. Des centaines d’hommes et femmes appartenant à des clans qui ne devraient jamais fraterniser se mettent à tomber éperdument amoureux, provoquant le chaos autour d’eux. Et bien sûr, tout ce beau monde veut absolument être marié par Géraud. En parallèle, l’Étude est engagée pour retrouver un artefact millénaire, que son propriétaire, un incube, s’est malencontreusement amusé à perdre.

J’adore les héroïnes comme Kate Daniels, mais si j’apprécie Agnès c’est justement parce qu’elle représente une héroïne complètement différente. Elle sort de ce schéma un peu archétypal de l’héroïne d’urban fantasy. Agnès a des problèmes de poids, elle est à moitié alcoolique, et elle ne sait pas se battre. Mais elle est aussi féministe, courageuse et drôle. Et sous la plume de Jeanne-A Debats, l’aspect romance est à l’avenant : casse-gueule !

Le récit est enlevé et dynamique, et très amusant comme je l’ai déjà signalé. La réécriture de la pièce de Shakespeare donne lieu à plus d’une situation cocasse. Chaque couple est accompagné de son Tybalt et de son Mercutio. Les 2 histoires vont bien évidemment se rejoindre, et c’est d’ailleurs le seul petit reproche que je pourrais faire à Alouettes, car il est très facile de comprendre que 1+1=2.

Je suis maintenant au taquet pour le 3e et dernier tome, Humain.e.s, trop humain.e.s !

Roman publié aux éditions ActuSF

Lire aussi l’avis de MJ

logo du challenge abc imaginaire 2019

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
6
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x