Les Rosaliens / Iléana Métivier

Les Rosaliens / Iléana Métivier

couverture du roman Les rosaliens de Iléana Métivier

Terre noyée, Tome 3

Jamais ils n’auraient pensé ce sauvetage possible, et pourtant… Capitalia et Zéa sont loin derrière eux. Pleine de promesses, une nouvelle culture s’ouvre à Annaëlle, Adrian, Mattew et Max. Mais ils s’interrogent : les Rosaliens sont-ils réellement bienveillants ? Pourquoi prendre autant de risques pour la vie de quatre dissidents ? En dépit de leurs doutes, leur priorité reste inchangée : détrôner l’Élite.

Avis : C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les personnages de Terre noyée – et un peu de peur aussi au vue de l’augmentation de la romance du tome 2 ! Annaëlle, l’humaine qui défie l’Élite du Mont blanc ; Adrian, son petit ami vampire qui l’anémie ; Matthew, lycanthrope et futur père de deux jumeaux louveteaux, qui a dû abandonner à Capitalia, sa femme Iris, elle-même loup garou ; Max, le Veilleur qui est amoureux d’Annaëlle.

Après avoir réussi à s’évader du Mont Blanc, les Veilleurs ont trouvé refuge sur le Mont Rose avec d’autres rescapés, les Rosaliens. Pour eux, tout reste à apprendre, comprendre et mettre en œuvre pour sauver ceux qui sont restés sous le joug de l’Élite sur le Mont Blanc. De nombreuses questions restent en suspens : l’Élite a-t-elle trouvé toutes les rondes des veilleurs ? Zéa, la fée, et Manu sont-ils vivants ? Et surtout, un putsch est-il possible pour libérer les Capitaliennes et Capitaliens de l’emprise de l’Élite ?

Ce tome 3 m’a donc ravie pour plusieurs raisons. C’est le tome de la maturité 🙂 autant pour l’autrice que pour les personnages. Il n’y a plus de romance mièvre, au contraire toute la place est donnée à l’émancipation d’une jeunesse, certes en partie magique, mais pas uniquement. Les humains (Annaëlle et Max en tête) ont la part belle.

Tout le prisme de ce qui nous éloigne les uns des autres (genre, âge, croyance, ethnie, sexualité, richesse, famille) est passé au crible de ce que pourrait être un monde bienveillant. C’est frais, c’est tentant et c’est poignant.

Le suspense est encore une fois haletant. Un peu plus que dans le tome 1, beaucoup moins que dans le tome 2, mais reste une des choses qui m’a le plus plu.

Et la psychologie des personnages est vraiment mise en avant. La narration passe d’Annaëlle à Adrien et leurs pensées nous sont dévoilées. Les blessures morales, psychologiques et physiques sont très bien analysées. Surtout avec plus de maturité et de recul que dans les autres tomes. Et cela engendre toujours beaucoup d’émotions car l’Élite n’est pas tendre.

Bref, c’est avec tristesse que j’ai lu la dernière page de cette saga fantastique de Terre noyée. Car les personnages plus matures m’ont beaucoup plu et les rebondissements en font un page turner très efficace.

Peut-être y aura-t-il une suite pour savoir si la « greffe » entre Capitaliens et Rosaliens peut durer dans le temps et comment va se comporter la Terre ??? Ou pourquoi pas, soyons fous, un film ?

Roman autoédité

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x