La peste et la vigne / Patrick K. Dewdney

La peste et la vigne / Patrick K. Dewdney

couverture du roman La peste et la vigne de Patrick Dewdney

Le cycle de Syffe, Tome 2

Adolescent sans famille, Syffe est réduit à l’esclavage, dans une époque de tourments et de grandes épidémies. Lorsque la peste s’abat sur les mines où il est prisonnier, il trouve l’occasion de prendre la fuite. Une seule idée l’obnubile, retrouver Brindille, son amour d’enfance, captive des énigmatiques Feuillus. Son périple mouvementé au travers des Primeautés de Brune le conduira à se faire tour à tour instructeur, vagabond et mercenaire, tandis qu’il assiste, impuissant, aux tourments d’un pays déchiré par la guerre civile.

Avis : Nous avions laissé Syffe en bien mauvaise posture après L’enfant de poussière, puisqu’il allait devenir un esclave des Carmides. Avec La peste et la vigne, on voit sa vie d’esclave, à creuser la mine. On voit son désespoir de ne pas avoir pu être réuni avec Brindille et son mal-être de n’être plus rien, moins bien qu’un chien… Mais c’est sans compter sur sa capacité à rebondir et sa chance lors de la grande peste qui arrive au camp.

Là encore, Patrick K. Dewdney fait montre d’un talent incroyable de conteur. Syffe se retrouve au cœur des tensions et des combats, à une place de choix pour voir l’avancée des changements hors normes qu’il accompagne (ou produit ?). C’est le retour de Brindille, du peregrin et des rêves… C’est un tome fourmillant et qui enfin donne un peu plus à voir de ce fantastique. Et j’en suis restée haletante de cette fin de tome en vrai cliffhanger !!!!

Il y a toutefois un peu moins d’émotion tout au long de La peste et la vigne qu’il n’y en avait dans le tome 1. Elle se concentre sur la fin surtout, même si les passages avec Breanna du peuple des Arces, sont magnifiques aussi. Mais il y a un souffle, qui nous pousse, nous entraîne et nous manipule comme est parfois manipulé Syffe. Et les péripéties et les retournements de situations que seul Syffe rend possibles sont toujours addictifs.

Le côté fantastique enfin révélé, est fin et bien amené. Il y a un vrai mystère autour de ce « Elle » qui apparaît dans les rêves de Syffe. Et la fin du tome, comme je le disais plus haut, est anthologique. Stupéfaction et émotion au programme…

N’ayez crainte, je vous parle du tome 3 très bientôt… Il est encore « plus mieux bien » que les deux autres réunis, si si, c’est possible !!! 😋

Roman publié aux éditions Folio (SF)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
5
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x