La piste des éclairs / Rebecca Roanhorse

La piste des éclairs / Rebecca Roanhorse

couverture du roman la piste des éclairs de rebecca roanhorse

Le sixième monde, Tome 1

L’apocalypse climatique a englouti la majeure partie du monde, mais Dinétah, l’ancienne réserve navajo, a connu une véritable renaissance. Les dieux et héros des légendes ont pris vie… tout comme les monstres.
Maggie Hoskie est une chasseuse aux dons surnaturels. La disparition d’une fillette de Dinétah la lance sur la piste d’une créature inconnue, qui se révèle rapidement n’être que l’une des pièces d’un vaste et terrifiant puzzle. En compagnie de Kai Arviso, un homme-médecine peu conventionnel, Maggie s’aventure dans la réserve à la recherche de vieilles légendes, fraie avec des personnages aussi retors que dangereux et affronte une magie des plus sombres dans une terre dévastée. Pour survivre, et découvrir ce qui se trame derrière cette disparition, Maggie devra affronter son douloureux passé.
Bienvenue dans le Sixième Monde.

Avis : J’avoue que je n’attendais pas grand-chose de La piste des éclairs, la couverture me faisant trop penser à Mercy Thompson. J’ai pourtant été agréablement surprise.

Ce qui pour moi a vraiment fait le charme de ce Sixième monde, et de son héroïne Maggie Hoskie, c’est le contexte amérindien très bien mis en avant dans le roman. C’était totalement dépaysant par rapport aux autres romans d’urban fantasy. Même si Mercy a en effet ce petit côté, de par ses origines, et qu’on y rencontre également Coyote, c’est bien plus poussé et travaillé chez Rebecca Roanhorse. Non seulement l’intrigue se passe entièrement dans une « réserve », mais les protagonistes sont tous d’origines Diné, leurs croyances et leur magie sont prégnantes, le texte contient de nombreux mots non traduits (un glossaire est disponible à la fin) et les monstres qu’on y croise appartiennent également au folklore navajo. J’ai aimé aussi le petit côté anticipation que l’autrice donne à sa série. Le monde a subi une apocalypse climatique, et depuis que les Grandes Eaux ont ravagé la moitié du continent, rien n’est plus pareil.

Maggie Hoskie fait un peu penser à la Kate Daniels des premiers tomes. Solitaire, dure à cuir, qui n’hésite pas à trancher dans le vif. Son duo avec Kai fonctionne bien car ils sont très différents l’un de l’autre. Il est loin du mâle alpha qu’on rencontre habituellement, son style un peu dandy et son humour apporte de la fraîcheur à la vie de Maggie comme au récit. En revanche, je trouve que l’aspect romance n’est pas super bien amené. La psychologie de Maggie tourne trop autour de ses déboires amoureux, alors qu’elle a bien assez de traumatismes dans son passé pour l’occuper. Émotionnellement, elle est peu restée coincée au stade de l’adolescente ; l’évènement traumatique qui a eu lieu le jour de ces 16 ans, et la vie très cloisonnée qu’elle a mené ensuite peuvent l’expliquer – et elle a seulement 20 ans – mais j’espère que c’est quelque chose qui va rapidement évoluer dans les tomes suivants car, bon, c’est un peu relou.

Malgré ça, La piste des éclairs se lit plutôt agréablement. C’est distrayant et parfait quand on a envie d’une lecture légère. Je lirai d’autant plus facilement le tome 2, Le fléau des locustes, qu’il est déjà dans ma PAL 😉

Ces Diné connaissent les légendes chantées par les hataali, qui parlent des monstres et des héros qui les ont tués. Ils les connaissaient avant même que les monstres prennent vie et viennent voler les enfants du village dans leur lit. Et voilà qu’ils me demandent d’être leur héroïne.
Mais, moi, je suis plutôt le dernier recours, la politique de la terre brûlée. Je suis celle qu’on appelle quand les héros sont revenus chez eux dans un cercueil.

Roman publié aux éditions Milady – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Isabelle Pernot
Prix Locus du meilleur premier roman

logo du challenge prix litteraires en sfff

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
9
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x