Mystères magiques / C. C. Mahon

Mystères magiques / C. C. Mahon

Couverture du tome 2 du Club 66, Mystères magiques, de C; C. Mahon

Club 66, Tome 2

Quand Erica St Gilles a vaincu la walkyrie qui voulait la massacrer, elle pensait avoir réglé tous ses problèmes. Mais la mort de la walkyrie a des effets secondaires troublants, et Las Vegas ne reste pas calme bien longtemps. La communauté surnaturelle réclame l’aide d’Erica, son épée prend de l’indépendance, et son passé refuse de la laisser en paix. Assaillie sur tous les fronts, Erica doit se rendre à l’évidence : elle n’est plus la femme qu’elle pensait être. Il lui reste à endosser un nouveau costume… qui pourrait lui être fatal.

Avis : J’avais bien aimé le premier tome de cette série, que j’avais trouvé un brin classique mais agréable à lire. Et je dois dire que j’ai pris grand plaisir à plonger dans cette suite. Mystères magiques m’a paru bien meilleur, plus abouti.

L’univers créé par C.C. Mahon commence à se déployer. On retrouve une Erica au prise avec les conséquences de sa précédente aventure. Physiques, pour commencer. L’afflux magique auquel elle a fait face a laissé des traces… étonnantes. Ensuite, la communauté surnaturelle semble considérer qu’il y a un nouveau shérif en ville : elle-même. Plusieurs surnaturels ont disparu sans laisser de trace et leurs proches lui demandent de les retrouver. Mais lorsque son passé vient en plus s’inviter à la fête, c’est vraiment la catastrophe pour Erica.

C’est l’une des choses que j’apprécie dans cette série. C.C. Mahon s’intéresse au sujet, rare dans le genre, des violences conjugales. Sans en faire des tonnes, et sans faux semblants. J’apprécie aussi que son héroïne ne soit pas une pauvre chose soi-disant traumatisée, mais qui éprouve des bouffées de chaleur pour le premier mâle qui passe.

Je ne me suis pas ennuyée une minute pendant ma lecture de Mystères magiques. L’intrigue est prenante, et par moments vraiment très amusante. J’aime l’humour d’Erica, et j’ai beaucoup ri. C’est sans hésiter que je lirai la suite que je me suis d’ailleurs déjà procurée. #bookalcoholic

À une époque, je rêvais qu’un héros vienne me libérer de l’emprise de ce monstre. Personne n’était venu. Mais cette fois les choses seraient différentes. Cette fois, j’allais être l’héroïne. Je n’avais pas de cape, mais j’avais une épée magique, ce qui est clairement mieux.

Roman autoédité

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
4
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x