Trois mages et une margarita / Annette Marie

Trois mages et une margarita / Annette Marie

couverture du roman trois mages et une margarita de annette marie

Tori Dawson, Tome 1

Fauchée, presque à la rue et depuis peu sans emploi : voilà les raisons pour lesquelles j’ai répondu à une annonce pour un job de serveuse dans un bar minable. Ça a commencé à partir en cacahuète quand on m’a demandé de faire un essai ce soir-là, plutôt qu’un entretien. Un test grandeur nature, histoire de voir si j’allais bien m’entendre avec leur clientèle « spéciale ». Une réussite, vraiment. Leurs clients étaient de gros cons, et je ne me suis pas laissé faire. C’est bien la définition de « s’intégrer », non ? Je m’attendais à ce qu’on me montre la porte. Mais au lieu de ça… j’ai décroché le poste ? Ce n’est qu’après que j’ai réalisé que cet endroit n’était pas un bar. C’est une guilde. Et les trois types arrogants que j’ai arrosés de margarita pendant mon essai ? Ce. Sont. Des. Mages ! Soit je suis exactement le genre de serveuse à la langue acérée dont cette guilde a besoin, soit il y a une bonne raison si personne d’autre ne veut travailler là. Et qu’est-ce que fait une fille fauchée dans une telle situation ?
Elle accepte le boulot, bien sûr. Et avec une augmentation, s’il vous plaît !

Avis : Et oui ! Encore une nouvelle série d’urban fantasy ! Je n’ai pas pu résister à la tentation ! Mais je ne le regrette pas, car j’ai passé un très bon moment avec Trois mages et une margarita, et son héroïne Tori Dawson.

Notre Tori donc, a du caractère et n’est pas du genre à se laisser faire. Tendre l’autre joue ? Faire le dos rond ? Pas son truc. Elle a une répartie du tonnerre et n’hésite pas à remonter les bretelles à qui lui cherche des noises. Et si besoin, son fidèle parapluie la soutiendra dans ses revendications. L’ennui, c’est que lorsqu’on est serveuse de métier, cette attitude ne vous rend pas très populaire. Il a même tendance à vous classifier persona non grata. C’est pour ça qu’elle est immensément soulagée de trouver un post de barmaid dans un bar où on n’a jamais entendu parler d’elle et de sa réputation sulfureuse. Bon, c’est dans un quartier un peu mal famé de la ville, et les clients y sont aussi malpolis qu’ailleurs, mais au moins personne ne lui reproche de ne pas se laisser faire. Il n’y a qu’un petit problème : elle est humaine. Pas eux.

Et oui, vous avez bien lu : notre héroïne est humaine. 100% élevé au grain ! Son seul pouvoir c’est son caractère bien trempé ^^ Rien que ça, c’est déjà original. Honnêtement, je ne sais pas si ça va durer, car bon, l’annonce qui lui fonce droit dessus, c’est quand même louche et je ne serais pas étonnée que l’on découvre plus tard qu’elle a quelques parentés pas exactement blanc-bleu. Pourtant, elle n’a pas besoin de ça pour être intéressante.

On s’attache très vite à elle et on ne s’ennuie pas une minute. Il faut dire que sa vie est trépidante, entre la découverte de ce nouveau monde, et les attaques auxquelles elle se retrouve mêlée, bien malgré elle. Mais Tori n’hésite pas une fois encore, à réagir comme elle le fait toujours : en se jetant dans la mêlée ! Et avec humour s’il vous plait. Car c’est l’autre point marquant de Trois mages et une margarita : les répliques rendent le roman vraiment très drôle.

Je serai donc ravie de lire la suite quand elle sortira !

Roman publié par le label Collection Infinity (Urban fantasy) – Traduit de l’anglais par Viviane Faure
Lire aussi l’avis de Melliane

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
6
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x