Qui a peur de la mort ? / Nnedi Okorafor

Qui a peur de la mort ? / Nnedi Okorafor

couverture du roman qui a peur de la mort de nnedi okorafor

Dans une Afrique post-apocalyptique, la guerre continue de faire rage. Enfant du viol, rejetée par les siens du fait de sa peau et ses cheveux couleur de sable, Onyesonwu porte en elle autant de colère que d’espoir. Seule sa mère ne semble pas étonnée lorsqu’elle se met à développer les prémices d’une magie unique et puissante.
Lors de l’un de ses voyages dans le monde des esprits, elle se rend compte qu’une terrible force cherche à lui nuire. Pour en triompher, elle devra affronter son destin, sa nature, la tradition et comprendre enfin le nom que sa mère lui a donné : Qui a peur de la mort.

Avis : Il faut du courage pour écrire un livre comme celui-là, il en faut pour le lire aussi. Non pas car il est mauvais (bien au contraire, il a reçu le World Fantasy Award en 2011 et le prix Imaginales en 2014) mais parce que les violences (faites aux femmes surtout, mais pas seulement) y sont prégnantes du début à la fin.

Nous sommes ici dans un monde post-apocalyptique. Mais on ne connaitra pas vraiment la teneur de cette apocalypse (il y avait des ordis avant, il reste quelques traces de technologies comme des téléphones ou des capteurs d’eau…). Les croyances sont désormais reines. Croyances dans la supériorité des Nurus sur les Okekes. Croyances dans les esprits de la terre. Croyances en des dons (voler dans le ciel, aller dans l’avenir ou le passé, se transformer en animal…). Magie noire et blanche.

On y suit Onyesonwu (littéralement « Qui a peur de la mort ? »), notre héroïne qui est en bataille avec elle-même, son passé (elle est née du viol de sa mère Okeke par un Nuru) et son futur. Elle est donc ewu (née de la violence). Ce qui la définit et fait peur aux autres. Car les ewus sont censés devenir violents. Elle va se battre contre les préjugés, contre ses propres limitations et contre son père biologique.

C’est ce cheminement que décrit Nnedi Okorafor dans Qui a peur de la mort ? Et il est sublime. Les personnages prennent vie et texture sous cette plume concise et précise, mais aussi onirique et imagée. Le peuple rouge est particulièrement impressionnant. Mais les « vieux » que sont Aro, Sola ou l’Ada seront eux aussi tantôt bienveillants tantôt des ancres qui la jugent sur des valeurs qui doivent évoluer.

Les situations deviennent véridiques même lorsque l’on parle d’esprit. Et les batailles que mène Onyesonwu par-delà l’irréel ou bien dans sa société plus que traditionnelle, se révèlent de longues haleines mais valent la peine (reconnaissance des femmes et de leur désir, place des différents peuples…).

J’avais beaucoup aimé Kabu Kabu (un recueil de nouvelles de cette autrice). Et j’ai été définitivement convaincue par Qui a peur de la mort ?.

Nnedi Okorafor est une autrice à découvrir de toute urgence.

Roman publié aux éditions ActuSF (Perles d’Épice)
World Fantasy Award et Prix Imaginales

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x