Un assassin parmi nous / Shari Lapena

Un assassin parmi nous / Shari Lapena

couverture du roman un assassin parmi nous de shari lapena

Le Mitchell’s Inn est un hôtel de charme perdu au cœur de la forêt. Ses pensionnaires croient avoir choisi la destination idéale pour se détendre au coin du feu, loin de la frénésie new-yorkaise. Là-bas, pas de portables ni d’Internet. Mais la tempête fait rage et, après une coupure d’électricité, on découvre Dana, venue pour une escapade romantique avec son fiancé, morte au pied de l’escalier. Chute accidentelle ? Drame conjugal ? Alors que les conditions météorologiques se dégradent encore et que l’établissement est coupé du monde, un deuxième cadavre est retrouvé. Le doute n’est alors plus permis : l’assassin est dans la place, et pas moyen de lui échapper…

Avis : Un assassin parmi nous est le 2e roman de Shari Lapena que je lis. L’étranger dans la maison était agréable à lire, mais il manquait de suspense. Ce nouveau roman est totalement différent. Je l’ai lu presque d’une traite et il m’a même légèrement fait flipper !

Bienvenue au Mitchell’s Inn, magnifique hôtel de charme au cœur des Catskills. Pas de réseau, pas de wifi, mais de l’air pur, des ballades dans la montagne, un peu de ski. Au Mitchell’s Inn on vient pour se détendre, se ressourcer, profiter du temps qui passe… ou pour mourir ! Alors qu’une terrible tempête de neige les coupe de la route et les prive d’électricité, les 10 personnes venues y passer le week-end vont en faire l’amère découverte !

Un assassin parmi nous est terriblement prenant, et les pages défilent toutes seules ! « Un huis clos façon murder party » nous dit la 4e de couverture. Pour une fois je trouve cette description très juste. Car la question qui hante toutes les lèvres, toutes les pensées est « qui l’a fait ? ». De qui doit-on se méfier ? A qui ne pas tourner le dos ? Si la première mort peut passer pour un accident aux yeux des non-initiés, à la 2e il n’y a plus de doute : un assassin rode dans le noir. Est-ce l’un des clients de l’hôtel ? Le propriétaire ou son fils, seuls membre du personnel à être présents ? Un intrus qui se serait faufilé ?

La suspicion est palpable et la panique gagne petit à petit tous les protagonistes. Et regardez-moi cette couverture ! Ne vous évoque-t-elle pas Shining ? Voilà pour l’ambiance. Âmes sensibles, je vous déconseille de lire ce roman alors que vous êtes seul le soir et sensible aux craquements d’une maison, où comme moi, vous risquez de ne plus oser éteindre la lumière !

Un whodunit légèrement sanglant très réussi pour Shari Lapena !

Roman publié aux éditions Presses de la cité (Sang d’encre) – Traduit de l’anglais (Canada) par Céline Cruickshanks

logo challenge dames en noir 3e edition

7 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *