Le suspect / Fiona Barton

Le suspect / Fiona Barton

couverture du roman le suspect de fiona barton

Quand deux jeunes filles de dix-huit ans disparaissent lors de leur année sabbatique en Thaïlande, leurs familles se retrouvent aussitôt sous les projecteurs des médias internationaux : désespérées, paniquées et exposées jusque dans leur intimité. La journaliste Kate Waters, toujours avide d’un bon papier, se charge immédiatement de l’affaire, une occasion bienvenue pour elle de se rapprocher de son fils, parti vivre à Phuket deux ans auparavant.
Mais ce qui s’apparente au départ à une simple fugue d’ados qui aurait mal tourné, s’avère rapidement être quelque chose de plus sérieux. Les découvertes alarmantes se succèdent, le nombre de suspects se multiplie et la piste criminelle ne peut plus être écartée. Face à la complexité de l’affaire et au manque de coopération des autorités sur place, Kate ne voit qu’une seule issue : se rendre sur les lieux afin de prendre l’enquête en mains. Mais cette fois elle est loin d’imaginer à quel point elle va être impliquée personnellement …

Avis : De Fiona Barton, je n’ai lu qu’un seul roman, La coupure, qui m’avait autant passionnée que touchée. J’avais donc hâte de retrouver sa plume et c’est avec impatience que j’attendais la sortie du Suspect qui, pensais-je, allait me procurer les même sensations. Hélas, ce ne fut pas le cas. En tout honnêteté, et si je me détache de mes attentes, Le suspect est un roman sympathique, qui se lit avec fluidité, mais il n’a pas la force du précédent.

Nous retrouvons ici Kate Waters, l’héroïne des 2 précédents romans de Fiona Barton. Kate, journaliste, couvre la disparition de 2 jeunes Anglaises lors de leurs vacances en Thaïlande (Quelle idée de vouloir partir en Thaïlande ? Elles n’ont pas vu Bangkok Hilton ou quoi ?!). Alex O’Connor et Rosie Shaw n’ont pas donné de nouvelles à leurs parents depuis 1 semaine alors qu’elles devaient appeler pour connaître leurs résultats au BAC et ceux-ci sont très inquiets. Lorsque l’occasion se présente d’aller enquêter sur place c’est aussi l’opportunité pour Kate de tenter de se rapprocher de son fils ainé, Jake, partie travailler à Phuket dans une association qui s’occupe des tortues de mer.

Dans La coupure, j’avais été frappée par l’empathie de Kate envers les victimes. J’avais trouvé qu’elle faisait son travail avec pudeur et respect. Cela n’a pas été le cas ici. Tout l’aspect journalistique m’a beaucoup gênée. Pour moi, il s’apparentait bien plus au déballage racoleur des journaux people qu’à du journalisme d’investigation. Même lorsque Kate elle-même se retrouve dans la tourmente, elle défend ses collègues qui dépouillent sa vie de toute intimité.

L’enquête elle-même est très longue à démarrer. Elle est de plus difficile et entrecoupée, puisque les faits se sont déroulés à l’étranger, sur un territoire où la police britannique n’a pas de bonnes relations avec les autorités en place. J’ai également assez facilement deviné ce qui était arrivé aux filles – à Alex en tout cas, et qui était le responsable. De même, tous les ressorts autour de Jake, le fils de Kate, ne m’ont pas surprise. Ces détails font que j’ai un peu manqué d’implication dans le roman. Et à part la jeune Alex, que l’on découvre dans la correspondance secrète qu’elle entretient avec sa meilleure amie, et Bob Sparkes, le flic chargé de l’affaire en Angleterre, je n’ai pas trouvé les personnages attachants.

Le suspect est néanmoins un roman distrayant qui traite de la dynamique familiale, des relations parents / enfants, et du passage difficile à l’émancipation.

Tout le monde veut connaître la vérité. Sauf ceux qu’elle dérange. Ceux qu’elle blesse. Je le sais maintenant.

Roman publié aux éditions Fleuve (Noir) – Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Séverine Quelet

logo challenge dames en noir 3e edition

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *