Magic binds / Ilona Andrews

Magic binds / Ilona Andrews

couverture de Magic binds de Ilona Andrews

Kate Daniels, Tome 9

Kate and the former Beast Lord Curran Lennart are finally making their relationship official. But there are some steep obstacles standing in the way of their walk to the altar…
Kate’s father, Roland, has kidnapped the demigod Saiman and is slowly bleeding him dry in his never-ending bid for power. A Witch Oracle has predicted that if Kate marries the man she loves, Atlanta will burn and she will lose him forever. And the only person Kate can ask for help is long dead.
The odds are impossible. The future is grim. But Kate Daniels has never been one to play by the rules…

Avis : Récemment, j’ai relu Magic rises dans sa version française, Montée magique. Et c’était tellement bon que cela m’a donné le coup de fouet qui me manquait pour reprendre la série là où je l’avais arrêtée : au tome 9, Magic binds.

Et pour la première fois en 9 tomes, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans un Kate Daniels. La raison en est Kate elle-même. J’avais envie de la frapper toutes les 5 minutes pour lui remettre les idées en place ! Souvenez-vous, à la fin de Magic shifts, elle avait revendiqué Atlanta afin d’éviter à la ville de tomber entre les mains de son père. Et cette ascension, ajoutée à la pression constante que Roland lui met, est en train de la rendre frappadingue !

Ce personnage aimé, fort, profondément juste et humain était en train de se transformer sous mes yeux en une garce sans cœur, égocentrique et imbue d’elle-même et de ses pouvoirs. Bref, en une mini-Roland. Kate a toujours eu mauvais caractère, mais de cette manière-là ? Non. La pilule était difficile à avaler. Mais c’est là où Ilona Andrews est très forte, en rendant réelle et crédible une évolution que nous aurions cru impossible. Et bien sûr tout l’enjeu de Magic binds sera pour Kate de lutter contre ses instincts.

Surtout qu’elle a fort à faire avec Roland qui redouble ses attaques. Qu’il essaie de séduire Julie, qu’il construise un château au pied de sa ville, ou qu’il en kidnappe les citoyens, il ne lui laisse pas une minute de répit. Pire, l’Oracle des sorcières a prédit que la bataille aurait bien lieu, qu’elle était toute proche… et que Kate y perdrait tout ce qui compte pour elle, et qu’Atlanta brûlerait…

Un tome intense donc, fort en luttes de pouvoir, batailles et retournements de situation. La tension est à son comble, des révélations et des trahisons auront lieu, et nous verrons également le retour inattendu d’un ancien personnage. Il y a moins d’humour que d’habitude, mais celui-ci sera heureusement malgré tout toujours présent grâce aux préparatifs du mariage de Kate et Curran qui allégeront un peu l’ambiance pesante.

Par contre ce tome augmente encore mon impatience d’avoir une suite à Grey Wolf, que je désespère de voir arriver* ! Il se passe plusieurs choses autour de Julie ici que j’aimerais vraiment voir Ilona Andrews prendre le temps de développer. C’est très frustrant.

J’ai eu du mal au début, mais c’est vraiment une suite intéressante et riche. On y apprend plein de nouvelles choses, tandis que d’autres s’éclaircissent. Magic binds est un tome charnière, où tout est possible. Il annonce la fin, comme un héraut funeste. La série ne cesse d’évoluer et nous nous rapprochons de sa conclusion avec appréhension.

The field was chaos. Men, beasts, shapeshifters, and animals clashed, screaming, snarling and ripping at each other. The air smelled like blood.

Roman publié aux éditions ACE Books
Lire aussi l’avis de Lianne, Chess, Frankie
* J’ai depuis appris que la suite avait malheureusement été annulée :'(

logo challenge read in enslish 2016 2017logo challenge de l ete 2019logo hold my sfff challengelogo du challenge abc imaginaire 2019

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *