Tango endiablé / Seanan McGuire

Tango endiablé / Seanan McGuire

couverture du roman tango endiable de seanan mcguireInCryptid, Tome 1

Cryptide, nom : Toute créature dont l’existence n’a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à « Monstre »
Cryptozoologue, nom : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à « Idiot »
Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit…. Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger.
Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que… Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent.
Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d’étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu’un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville….
Une vie simple ? Pas si sûr !

Avis : Seanan McGuire est la personne qui se cache sous le pseudonyme de Mira Grant, et qui est donc derrière la trilogie Feed que j’avais adoré (presque en totalité !). Cela faisait très longtemps que j’avais envie de découvrir ce qu’elle faisait en urban fantasy, et j’ai donc été ravie que les éditions Alter Real s’intéressent à elle, et de pouvoir me lancer dans Tango endiablé grâce à un nouveau blog tour organisé par Melliane.

Nous découvrons ici Verity Price, descendante de la famille Healy qui a osé remettre les sacro-saints préceptes du Covenant en cause, et pris fait et cause pour les cryptides (créatures surnaturelles). Ayant immigré aux États-Unis, ils ont dévoués leurs vies à leur étude et leur protection, tout en tentant de rester sous le radar des fanatiques qui ont juré leur mort. Verity, elle, si elle respecte la tradition familiale, a une autre passion dans la vie : la danse de salon. Indécise sur la direction qu’elle veut donner à sa vie, elle a négocié de passer un an à New York pour tenter de lancer sa carrière tout en s’engageant à protéger la population cryptide de la ville. Et justement, une soudaine vague de disparitions frappe parmi les jeunes femmes au moment même où un agent du Covenant fait son apparition.

J’ai bien aimé Verity. À part sa passion immodérée pour la danse (elle ramène tout à son art), c’est une fille simple, vivante et franche. Et humaine. Elle n’a aucuns pouvoirs magiques d’aucune sorte, elle se bat uniquement avec des armes conventionnelles (armes de poing, bras et jambes) et son intelligence. C’est assez rare pour être souligné et c’est un point que j’ai vraiment apprécié. Les créatures qui peuplent la ville sont assez originales aussi. Si elles ne sont pas totalement inconnues pour la plupart, elles sont néanmoins rarement en première ligne : croquemitaine, cuckoo, gorgone, tanuki, etc.

Chaque chapitre commence par une petite sentence familiale qui donne le ton du roman : humour et punch. On ne s’ennuie pas une minute, l’histoire est rythmée et le sourire vient souvent et facilement aux lèvres. J’ai également apprécié la relation entre Verity et Dominic, le membre du Covenant. Ce sont 2 personnes qui se rencontrent, apprennent à se connaître et s’apprécient malgré leurs intérêts divergents. Il n’y a pas d’étincelles qui crépitent, de passion dévastatrice et ce n’est pas non plus Roméo et Juliette. Désolée pour ceux qui aiment ça, mais moi ça a plutôt tendance à me souler. Dominic n’est pas le tombeur de ces dames, il est même plutôt novice en la matière. J’aurais même apprécié que Seanan McGuire développe plus cet aspect, ça aurait été drôle.

Pour résumer, Tango endiablé propose un premier tome frais, drôle et enlevé que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. Je ne manquerai pas la suite !

En cas de doute, fais le mort. Enfin, à moins que tu n’aies affaire à une goule, un basilic, ou quoi que ce soit qui aime sa viande un peu affinée. En fait, en cas de doute tire le premier.

Alice Healy

Roman publié aux éditions Alter Real (Imaginaire) – Traduit de l’anglais par Delhia Alby

logo hold my sfff challenge

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *