La communauté / Jérôme Leroy

La communauté / Jérôme Leroy

Couverture de La communauté, tome 2 de Lou après tout, de Jérôme LeroyLou après tout, Tome 2

Épuisée, Lou revient vers la mer afin de se laisser mourir sur la plage où Guillaume lui a appris à nager. Marchands d’esclaves, pillards, Entre-Deux… avec son lot d’horreurs, la vie d’après le Grand Effondrement mérite-t-elle que l’on se batte encore pour elle ?
Plusieurs rencontres inattendues amènent Lou à continuer, malgré tout. Chez les Wims, elle découvre une communauté harmonieusement organisée sous l’autorité d’un Délégué. Et puis, il y a Amir… Une promesse d’apaisement, enfin.
Lou le savait pourtant bien : c’est au moment précis où l’on baisse la garde que surviennent les pires dangers.

Avis : J’avais le tome 1, Le grand effondrement, en tête, je trépignais d’impatience d’avoir le tome 2. Je voulais me replonger dans cet univers post-apocalyptique déroutant, atypique et effrayant. J’ai refermé plus d’une fois ce tome 2 avec des images cauchemardesques en tête mais avec l’envie irrépressible de m’y replonger.

Si le tome 1 prônait davantage la solitude, la quête de survie et donnait un cadre explicatif à l’intrigue, il en est tout autre chose dans La communauté, comme l’indique le titre. Livrée à elle-même, Lou, envisage sa fin mais plusieurs rencontres vont retarder cette envie. Elle découvre la vie en communauté, les relations avec les autres survivants et apprend à décrypter les comportements humains. De société en lambeaux, on passe à une société en reconstruction, qui a de l’espoir. Mais les apparences sont souvent trompeuses et Lou en fait l’expérience tout au long du roman. Elle baisse les armes physiquement et psychologiquement pour guérir de sa solitude, découvre de nouveaux sentiments et fonde un dernier espoir en l’humanité. Ce changement de cadre apporte un peu de fraîcheur à un roman qui aurait pu vite tourner en rond. En refermant le tome précédent, j’avais le sentiment que l’histoire ne pouvait s’achever là mais je me demandais aussi quelle orientation une suite pouvait prendre.

Jérôme Leroy a aussi eu la malicieuse idée d’inverser la narration dans ce tome 2. Lou enchaîne une série de rencontres et d’expériences : on vit en premier le moment des rencontres puis, par un flash-back maîtrisé, on apprend comment elle en est arrivée là. Cela permet à l’auteur d’y incorporer davantage d’éléments explicatifs concernant le contexte de l’émergence de ce monde. Il va même jusqu’à s’autoriser des clins d’oeil explicites sur notre société actuelle, comme un parallèle avec un certain président américain…

La communauté est un tome 2 réussi dans un contexte encore plus apocalyptique, mais avec des lueurs d’espoir pour notre société.

Roman publié aux éditions Syros. 

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *