L’éveil des réprouvés / Romain Delplancq

L’éveil des réprouvés / Romain Delplancq

couverture du roman l'éveil des réprouvés de romain delplancq

Le sang des princes, Tome 2

Tandal est en fête. Tandal est en transe. Tandal ignore tout du cancer installé au cœur même de ses noces princières.
Esclave d’un jeune inconnu, le peintre Mical est aux oubliettes, et autour de sa cellule les couteaux s’aiguisent. Sa famille d’adoption austroise fourbit ses stratagèmes pour l’en libérer.
Les étranges Spadelpietra, oscillant de la sagesse à la monstruosité, font tanguer le pays entre grandeur et catastrophe.

Avis : Si l’Appel des Illustres m’avait beaucoup plu, que dire de cet Éveil des réprouvés ! Ce fut mon éveil aux sens cachés, à la droiture ou à la noirceur et bien sûr mon bon plaisir ! Bref, bravo Romain Delplancq et merci Zina d’avoir obtenu une signature mais surtout de m’en avoir fait cadeau !!!!

Cette suite est magnifique, tant sur le plan de l’histoire avec des machinations, des revirements et des alliances incroyables que sur le plan personnel de chaque personnage qui évolue de façon sensé et logique dès lors que l’on comprend l’Appel et ce qu’il trame en secret.

J’ai donc aimé retrouver Mical, le peintre, dans son cachot. J’ai adoré (et transpiré !!! pour) la nouvelle patronne. J’ai conspué certains des Spadelpietra, mais mon début d’empathie pour les jumeaux (Jiani et Sylva) ou Kmal s’est confirmé et j’ai du coup bien eu peur pour eux aussi ! Sybille a eu bien raison de faire le grand saut, et Cyril ne donne pas sa part aux léonides (l’armée à casques de lion…). Chez les austrois, malheureusement Filio n’est pas aussi présent que dans le premier tome mais Basil m’a montré ce qu’il avait dans le ventre et c’était parfois dangereux, toujours malin et rarement petit !

De nouveaux personnages entrent en lice ou bien deviennent importants. C’est le cas de Sophia, l’ancienne patronne. On découvre les Statiare (qui sont des austrois mais sédentaires) ou les Orateurs qui manipulent les pensées d’autrui. Il y a également Wilard un vieux baron et Dimtry le vieil ecclésiastique, qui dévoilent leur importance. Et j’ai eu un faible pour Murena, la capitaine de flotte des Bharas. C’est une femme volontaire et forte qui se bat pour ce qu’elle sait être juste même si les capacités de sa flotte sont infinitésimales en comparaison de celle des Spadelpietra.
C’est qu’ils en grandissent tous, de ces évènements fâcheux !!!! En force, en finesse et en amour pour leur peuple, leurs voisins ou leurs adversaires !

Les lieux, comme dans le premier tome, sont magnifiques et dépaysants et pourtant Romain Delplancq les renouvèle et nous entraîne sur la mer, dans des mines ou dans des palais. À dos de mulets, sur des bateaux de guerre ou dans des roulottes, ou en sorte de tyrolienne, la surprise est toujours au rendez-vous.

J’attends avec des fourmis dans les doigts (pour tourner les pages…), des étoiles plein les yeux (car c’est le rêve de lire une histoire de qualité avec un univers riche et qui fonctionne aussi bien) et le coeur impatient, les autres aventures que nous concoctera cet écrivain de l’imaginaire génial.

Roman publié aux éditions Folio

Lire aussi l’avis de Lianne

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Broché Ebook

2 comments

  • Avatar

    Bien contente de voir que tu as apprécié ce dernier (?) tome ! ^^ Perso j’ai pris la décision de lâcher la saga il y a un petit moment ; le tome un ne m’avait pas marquée et le sens du secret trop poussé de l’auteur m’avait complètement perdue et frustrée.

    C’est pas pour autant que je n’ai pas pris plaisir à lire ton retour (curiosité, quand tu nous tiens :-D). Concis, complet, bref comme d’hab un vrai plaisir ! Bonnes lectures à venir 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *