L’appel / James Frey

L’appel / James Frey

Couverture de Endgame de James Frey

Endgame, Tome 1

Résumé : Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme.
L’un d’eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Endgame n’a ni règles ni limites.
Il n’y aura qu’un seul vainqueur.

LISEZ LE LIVRE. TROUVEZ LES INDICES. DÉCRYPTEZ L’ÉNIGME.

Avis : Si le résumé de L’appel est alléchant et prometteur, il m’a également tout de suite fait penser à la saga Hunger Games par rapport à la thématique d’un Jeu qui conditionnerait la vie des habitants de la planète. Dès les premières pages, on est attiré par l’univers mis en place par l’auteur.

Chaque chapitre du roman, de longueur inégale, met en scène un participant différent du Jeu. Cela nous permet de suivre leurs Épreuves, de connaître leurs sentiments et de découvrir leurs secrets. J’ai été impressionnée par le style de James Frey qui parvient à dresser un portrait très poussé de chaque Joueurs. La multitude des personnages ne m’a toutefois pas permis de m’attacher à l’un d’eux en particulier. Je pensais m’être attachée à Sarah mais j’ai eu du mal à cerner son caractère. Si elle apparaît très forte et mature pour son âge, ses ressentis amoureux m’ont agacée. J’ai préféré Chiyoko. Elle est une Joueuse muette très maligne qui arrive toujours à être au bon endroit au bon moment pour tirer son épingle du jeu. J’ai également hâte d’en apprendre plus sur Shari, une Joueuse assez en retrait dans ce premier tome et dont l’intrigue finale est prometteuse. Cependant, James Frey parvient aisément à nous faire détester certains personnages.

Cela est notamment dû au fait que la violence, qu’elle soit physique ou verbale, est très présente tout au long de l’intrigue. Le concept du Jeu est basé sur la mort : le Joueur qui gagne le Jeu permet à sa tribu de survivre à la fin du monde. Des indices, très farfelus pour nous, lecteur, leur sont donnés afin de remporter différentes épreuves. Tout cela est mis en place par un mystérieux « peuple du Ciel » qui aurait occupé la Terre bien avant les Hommes et leur serait supérieur. Cette mythologie m’a plu et je pense que c’est le seul argument, en plus de l’envie de connaître le gagnant du Jeu, qui me pousserait à lire les deux tomes suivants.

Je dirais que L’appel fait office d’introduction. Il nous permet de découvrir l’univers du Jeu, ses règles, ses Joueurs et son fonctionnement. Cela apporte quelques longueurs à l’intrigue puisqu’il faut bien que James Frey mette en place son univers. Toutefois, sa complexité m’a amenée à être souvent perdue et à devoir relire certaines scènes avec plus d’attention pour m’y retrouver. Cela est sûrement dû au fait qu’en plus de lire l’intrigue, le lecteur est amené à découvrir les indices cachés dans le livre pour résoudre un grand Jeu proposé par James Frey.

Roman publié aux éditions Gallimard – Traduit de l’anglais par Jean Esch.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
4
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x