Wadé / William Lafarge et Nicolas Gouzy

Wadé / William Lafarge et Nicolas Gouzy

couverture du roman Wadé de William Lafarge et Nicolas Gouzy

Paris, au petit matin – la Seine semble soudain bouillonner, comme aspirée par le fond. Plus tard, au milieu des détritus qui affleurent à la surface du fleuve, l’armée et la police scientifique s’affairent autour de mystérieux fragments biologiques aux dimensions démesurées. Lorsqu’ elle aperçoit son corps ballotté par les flots, Defné, ancienne commando du GIPN, ramène un homme sur les quais. Elle comprend vite que plus rien ne sera comme avant. Wadé avoue s’être échappé du monde d’En-dessous, peuplé de hordes monstrueuses. Lui-même est l’enjeu d’un complot terrifiant. Comment ce tirailleur sénégalais disparu durant la Première Guerre mondiale peut-il être encore vivant et pourquoi se retrouve-t-il ici de nos jours ? Wadé et ses nouveaux alliés parviendront-ils à vaincre l’Organisation et ses projets funestes ?

Avis : Wadé est un roman d’action et de science fiction qui nous entraîne dans Paris et ses profondeurs et un peu en Afrique. Il couvre plusieurs périodes : il y a 13 millions d’années, vers 1917 puis de nos jours.

Il existerait une organisation qui s’appelle l’Organisation (ou O.) qui interviendrait en sous main dans tous les conflits, commerces et pouvoir du monde entier. Elle aurait eu vent de créatures bizarres et impressionnantes, les primals. Ils sortiraient de sous la terre. Il y aurait aussi une sorte de boue qui transformerait les humains en bête : ce sont des colonies d’ amibes. L’Organisation a créée une Fosse où elle peut gérer des primals, et des symbioses entre humains et primals. Tous les meilleurs scientifiques y travaillent dur. On va essayer de se prendre au jeu et suivre Wadé qui atterrit, ou plutôt qui surgit du sous sol comme un cheveu sur la soupe et il n’est malheureusement pas le seul à être sorti de la Fosse. Un Kraken l’a suivi et compte bien se venger… sur lui ou sur les humains ? Il y aura de l’action en veux tu en voilà. Des flash-back pour maintenir le suspense. Des personnages (un poil ?) stéréotypés. Et Sumbria, un monde souterrain très original.

J’ai été freinée dans mon enthousiasme pour ce roman par 2 choses. Premièrement, par la piètre qualité des personnages et l’impossibilité de ressentir de l’empathie pour eux. Les flics sont caricaturés, les espions de la DGSI n’en parlons même pas. La mère, qui est censée être une coriace, est soit en train de pleurer soit « freeze » au mauvais moment. Les méchants sont quand même bien nuls de ne pas prévoir des plans B. Et les gentils de faire comme si tout allait bien se passer alors que des gens sont sous l’emprise d’amibes. Et deuxièmement car les actions, même si fortes et cinématographiques, ne sont pas toujours très cohérentes. On ne sait pas pourquoi Victoria, la petite fille est liée à Wadé et aux amibes. On prend vraiment les gens pour des jambons à croire que l’apparition d’un Kraken vivant et vraiment géant dans la Seine pourrait passer pour une simple explosion. Et que des fakes news pourraient cacher la chose.

Un peu dommage donc. Wadé est un roman trop foisonnant mais pas dans le sens que j’aime. Il n’y a pas assez de structure dans les rôles de chacun et surtout dans le pourquoi de ce monde souterrain. La fin est pourtant bien sympa et ouvrira peut être à d’autres livres ? Mais ce roman peut définitivement se lire comme un stand alone et plaira à un public qui ne courre pas après les exactitudes scénaristiques. J’ai pour ma part passé un moment sympa mais pas inoubliable.

Wadé de William Lafarge et Nicolas Gouzy est un roman publié aux éditions Librinova

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x