Délivrez nous du mal / Johannes Selåker

Délivrez nous du mal / Johannes Selåker

Couverture de Délivrez nous du mal de Johannes Selaker

Une adolescente diffuse son propre suicide sur Instagram. Qui est-elle et qu’est-ce qui l’a conduite là ?
Alors que le film se propage en ligne, la région d’Umeå est secouée par une série de sabotages mystérieux que Selma Halilovic, journaliste de presse écrite licenciée, couvre en tant que freelance. Lorsque Selma voit le film sur les suicides, elle fait une découverte terrifiante.
Y a-t-il un lien entre les meurtres et la jeune fille qui a disparu d’une secte à Vindeln quelques semaines plus tôt ? Alors que Selma est aux prises avec ses propres démons, elle se rapproche de plus en plus du point où les indices semblent converger : une mystérieuse secte et un homme obsédé par la vengeance.

Avis : Selma Halilovic a vécu un traumatisme avec la guerre en Europe de l’Est, Bosnie pour être précis. Aussi essaie-t- elle d’enquêter sur son père disparu et sur sa meilleure amie, venue, elle aussi vivre en Suède. Selma travaille pour le journal Expressen pour l’instant à l’essai et étudie la philosophie. Son petit copain depuis plusieurs années, Alfred s’inquiète de son enfermement dans sa paranoïa et son stress. Son chef, Carl Lesberg, lui met la pression alors qu’elle a déjà vécu un séjour en hôpital psy après une autre enquête l’année dernière.

Dans une ville proche, de curieux sabotages ont lieu. Mais la disparition de Maja, une jeune fille issue d’une communauté religieuse à tendance sectaire, fait les gros titres. Et Selma est lancée sur la piste d’activistes féministes. Sur la 4ème de couv’  tout semblait parfait : « La lumière de Dieu », des jeunes femmes en proie à la violence sexuelle, une réfugiée avec un TSPT (troubles du stress post traumatique), des canulars qui tournent mal…

Et bien que nenni, braves gens, ce livre ne sera pas un phénomène ! Trop d’approximations (quel est le rapport avec son père disparu en Bosnie et son enquête ici ? c’est pourtant le lien qui est fait pour expliquer en partie sa présence en Suède.). On développe trop peu d’empathie pour ces jeunes filles : rien n’est  expliqué ni relié entre les sentiments qu’elles éprouvent et leurs trauma. Elles prennent juste des décisions sans réfléchir ce qui m’agace prodigieusement ! Le traumatisme, la peur et le jeune âge ne peuvent pas être des excuses pour combler le manque de solidité d’une intrigue.

Heureusement , il y a un passage où on parle du floorball. Sport national là bas, méconnu ici mais que je pratique en loisirs avec mon fils et mon mari. C’est le seul moment du livre que j’ai apprécié. Et ça ne dure qu’une phrase !

Bref, vous voyez où je veux en venir ! Passez votre chemin, Délivrez-nous du mal est un roman décousu et peu intéressant. Je ne connais pas les livres que Johannes Selåker écrit à 4 mains avec Pascal Engman, mais ce livre écrit seul ne me donne pas trop envie d’en lire. Ai- je tord ?

Délivrez-nous du mal de Johannes Selåker est un roman publié aux éditions Mera

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
2
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x