Les crevards / Nathalie Achard

Les crevards / Nathalie Achard

Couverture de Les crevards de Nathalie AchardVendredi, 8 h 58. Formateur en communication, Éric s’apprête à animer en téléconférence la dernière matinée de son séminaire. Un à un, les participants se connectent et entrent dans la salle virtuelle. Véronique, professeure harassée, qui voudrait retrouver le plaisir d’enseigner ; Karim, aspirant médiateur, qui vit dans un habitat partagé ; Kathy, ancienne salariée d’une ONG, discrète et positive ; Vincent, codeur rétif, sombre et revendicatif ; Anaïs, responsable commerciale, volubile et sûre d’elle ; Nicolas, industriel flamboyant et charmeur, l’un des plus anciens amis d’Éric. Quand, soudain, l’un d’eux murmure d’une voix sourde : « Éric, qu’est-ce que c’est… là… derrière toi ? »

Avis : Éric, nouvellement formateur, doit finir ce matin-là une formation de 5 jours sur la communication positive et bienveillante en visio. Il a prévu une surprise pour ses formés et une autre pour sa famille le soir. Alors que tout le monde se connecte, et que les tensions accumulées (pendant cette semaine mais pas que !) sont bien présentes, de nouvelles tensions s’annoncent par le biais de cette silhouette masquée apparaissant derrière Éric. Et ce n’est que le commencement d’une matinée horrible et tragique… point d’orgue des violences systémiques en place dans notre « douce » France !

Tout va y passer : racisme, guerre, sexisme, violences conjugales et familiales, harcèlement scolaire et pauvreté (ou plutôt écart de richesse massif et inconséquent…). Et c’est une violente compréhension que ce grand-jeu-de-la-vie-en-société est bien un jeu de massacre.

Le décor se pose progressivement avec des chapitre en italique (ou pas), qui révèlent des pans de vie des différents personnages et maintient un suspense terrible. Est-ce la surprise qu’avait prévue Éric ? Pour leur faire travailler leur empathie et leur capacité de rassemblement ? Ou bien cela a-t-il à voir avec un ou une des formé(e)s qui veut sa revanche sur la vie/sur Éric/sur les autres ? C’est bien ça : Les crevards ne sont pas ceux qu’on croit… parce que ce pourrait être n’importe qui, englué dans le merdier de la vie et de ces injonctions capitalistes/racistes/sexistes. Et malgré toute la montée en puissance de la violence et aussi celle de la compréhension, qui rendent ce livre addictif, on ne s’attend pas à cette fin qui m’a laissé un goût d’inachevé alors que la construction progressive de la toile d’araignée qu’est ce livre était superbe.

Malgré ce tout petit bémol, Les crevards est fantastique de violence et de réflexions. Il tend un miroir à chacun d’entre nous et donc accrochez vous bien, ça percute !

Les crevards de Nathalie Achard est un roman publié aux éditions Le livre de poche

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
4
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x