Les compromis / Maxime Calligaro et Eric Cardère

Les compromis / Maxime Calligaro et Eric Cardère

Les compromis de Maxime Calligaro et Eric CardèreBruxelles, été 2016. L’Europe est en plein marasme. Aux crises à répétition vient de s’ajouter le scandale des moteurs diesel truqués. C’est Sandrine Berger, une eurodéputée verte française, qui décroche ce dossier clé. Alors qu’elle était sur le point de proposer une réforme draconienne de la réglementation européenne en la matière, elle est retrouvée morte. Elle a chuté du douzième étage du Parlement pour venir s’écraser devant l’hémicycle. Accident ? Crime passionnel ? Assassinat politique ? Émile, son jeune assistant, cherche des réponses aux côtés de Guy Camaraud, un briscard du journalisme qui se défie de la police belge. Ils finiront par mettre le doigt sur les contradictions qui sont aux fondements de la machine bruxelloise.

Avis : Les compromis nous plonge dans les coulisses de l’insaisissable machine qu’est l’Union Européenne !

Anciens membres de cette institution, Maxime Calligaro et Eric Cardère nous livrent les secrets de fonctionnement du Parlement européen de Strasbourg et des méandres de l’administration bruxelloise. Le meurtre est rapidement mis en place : celui d’une députée en charge d’un sujet environnemental tabou et houleux, le diesel. Le contexte se tisse sur des faits divers réels : le dieselgate ou Affaire Volkswagen, un scandale industriel et sanitaire lié à l’utilisation par le groupe Volkswagen, de 2009 à 2015, de différentes techniques visant à réduire frauduleusement les émissions polluantes de certains de ses moteurs diesel et essence lors des essais d’homologation.

Ce meurtre est vite relégué au second plan : nous suivons l’assistant de la députée, Émile, chargé non seulement d’accueillir et de suivre le nouveau député mais également de poursuivre le travail commencé sur le dossier Diesel, tout en enquêtant de son propre côté sur ce meurtre aux apparences de suicide. De temps en temps, des membres de la police bruxelloise font leur apparition, comme une pause dans le déroulement du récit. Il faut un nouveau rebondissement pour que Maxime Calligaro et Eric Cardère se décident à relancer l’intrigue policière. Ajoutez-y les déboires amoureux de l’assistant (trop vite abandonnés par les auteurs) et vous avez un mélange détonnant !

Le monde européen tel que décrit fait froid dans le dos ! On découvre que les compromis sont de mises, prévalant souvent aux intérêts des citoyens et les lois sont détricotées pour arrondir les angles. Est-ce vraiment qu’un roman ?! Lobbyistes, conseillers, députés… tout le monde a les dents longues ! Au milieu, Émile semble niais, plein de bonne volonté, mais parachuté dans le mauvais monde, un jeunot galvanisé par un enjeu européen idéalisé.

Publié aux éditions Rivages

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x