Bonne nuit mon ange / Aimée Molloy

Bonne nuit mon ange / Aimée Molloy

couverture du roman bonne nuit mon ange de aimee molloySam Statler et Annie Potter, fraîchement mariés, viennent de quitter New York pour s’installer la petite ville natale de Sam. Annie passe la plupart de ses journées seule et désœuvrée tandis que Sam, thérapeute, reçoit ses patients –majoritairement féminins – dans son cabinet installé au rez-de chaussée de la maison. Ce que Sam ne sait pas, c’est qu’un conduit d’aération dans le plafond permet d’entendre tout ce qui se dit dans la chambre au-dessus. La femme du pharmacien qui aimerait divorcer. La peintre renommée qui n’est pas satisfaite au lit… Comment résister et ne pas écouter ? Mais un jour, juste après l’arrivée d’une nouvelle et mystérieuse patiente, Sam disparaît et la vie d’Annie s’écroule. Parviendra-t-elle à le retrouver à temps ?

Avis : Combien d’entre-nous se sont retrouvés un jour de l’autre côté d’une porte avec l’envie furieuse de savoir ce qui pouvait bien se dire de l’autre côté ?! Et encore plus quand il s’agit d’un cabinet psy. Parce que, soyons d’accord, c’est bien LE lieu de tous les secrets ! Avide de curiosité, ce livre est fait pour vous !

Bonne nuit mon ange est un roman psychologique qui pourrait très facilement inspirer les plateformes de séries tant la plume d’Aimée Molloy est d’un réalisme saisissant. Non seulement elle aborde la thérapie et le quotidien des psychologues, mais elle réalise un tour de force en embarquant le lecteur dans sa propre séance psy. Le thème : les apparences sont trompeuses ! 

D’apparence, la vie de Sam et de sa jeune femme Annie est parfaite. D’une histoire d’amour hollywoodienne à coup de « je t’aime moi non plus » suivi du mariage, on bascule rapidement dans le cliché de la femme qui suit son mari. Sam convainc Annie de le suivre dans sa ville natale, soi-disant pour s’occuper de sa mère atteinte de démence, mais surtout parce qu’il est convaincu que c’est la ville idéale pour s’épanouir professionnellement. Sauf qu’Annie s’ennuie à mourir et patiente jusqu’au retour de son mari le soir. Dans sa solitude, elle s’invente des rôles qui viennent pimenter leur vie de couple, poussant le jeu jusqu’à s’inventer celui de patiente. Et quand Sam ne rentre pas un soir, elle se retrouve dans un rôle qu’elle n’avait pas préparé, hésitant entre son instinct qui lui dit d’y croire et la police qui parle d’abandon.

D’apparence, on croit suivre Annie dans sa quête de vérité. En vrai, on comprend vite qu’Aimée Molloy nous a berné. On a envie de reprendre les premières pages parce qu’on a l’impression qu’on a loupé quelque chose, qu’on avait mal compris. Mais non, c’est purement et simplement un retournement de situation. Les premiers temps, ça fait l’effet d’un cheveu sur la soupe : on ne comprend pas comment on en est arrivé là et le goût est amer. On passe d’une intrigue classique à un scénario machiavélique à double quête : qu’est devenu Sam et peut-on se fier à ce narrateur ? D’autant plus qu’on alterne des chapitres courts à trois voix. Oui, oui : 3 ! Sam, Annie,… Les personnages sont captivants, psychologiquement bien construits et attachants malgré une certaine noirceur.

Passé déterminant, secrets de famille, jeu de rôle, apparences trompeuses et solitude sont les maîtres mot de ce roman surprenant.

Bonne nuit mon ange est un roman publié aux éditions Les Escales – Traduit de l’anglais par Typhaine Ducellier

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
4
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x