Un squelette dans le placard / Angie Fox

Un squelette dans le placard / Angie Fox

Couverture de Verity Long, tome 2 Un squelette dans le placard, d'Angie Fox

Verity Long, Tome 2

Verity Long aurait dû le savoir, fréquenter une bibliothèque hantée n’est pas l’idéal quand on est capable de voir les fantômes. Surtout quand on tombe sur un cadavre au beau milieu de la salle de lecture et que le témoin du crime est peut-être… un fantôme.
Son acolyte fantomatique Frankie, pragmatique en toutes circonstances, lui conseille de ne pas s’en mêler, pas la peine de courir après les ennuis. Mais quand le très vivant et très sexy shérif adjoint Ellis Wydell lui demande son aide, elle se retrouve plongée dans l’enquête jusqu’au cou. Comme si ça ne suffisait pas, Verity voit revenir dans sa vie son ex fiancé, qui est aussi le frère d’Ellis…

Avis : J’avais passé un très chouette moment avec Esprits du Sud où nous rencontrions Verity Long, belle du Sud venant d’acquérir la toute nouvelle faculté de voir les fantômes grâce à un cadeau un peu encombrant. C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans Un squelette dans le placard.

Retour à Sugarland, où la fête du Boulet de Canon dans le Mur marquant la victoire de la petite ville contre l’Union pendant la guerre de Sécession bat son plein. Et cette année, le festival a une saveur particulière et une portée inédite : la chaîne Histoire est venue faire un reportage sur cet évènement historique, fierté de la ville et de ses habitants. Malheureusement, un drame menace de faire voler la joie et la sérénité ambiante : le corps de Darla, une des bénévoles, a été retrouvé poignardé dans la bibliothèque municipale. À court de preuves et de mobile évidents, Ellis demande à Verity de lui donner un petit coup de mains en parlant à ses amis fantômes.

J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à cette nouvelle aventure. On y retrouve tout ce qui a fait le charme du premier opus, à commencer par les nombreux spectres qui hantent la ville. Frankie tout d’abord, le fantôme personnel de Verity. Il m’a vraiment beaucoup fait rire avec ses réactions d’ancien gangster, toujours prêt à se lancer dans une fusillade. Mais le pauvre couve aussi une petite déprime, désespéré d’avoir perdu sa liberté de mouvement et tanne Verity de tout essayer, même le plus improbable, pour le libérer. Mais il s’avère aussi que la bibliothèque était un hôpital de campagne lors de la guerre, et beaucoup d’esprits sont restés attachés au lieu.

Même si le coupable est assez aisé à deviner, on ne s’ennuie pas une minute. L’enquête est rythmée et pleine d’humour, et en plus du reste, Verity va être confronté à ses Némésis, Beau et Maman Wydell. Je serai au rendez-vous pour la suite !

– Juste pour ta gouverne, je ne suis pas ici parce que tu me l’as ordonné, souligna-t-il. Je suis ici parce que j’ai envie de voir ce qui va se passer.
– Comme un observateur impartial ?
– Plutôt comme un curieux qui regarde un méga carambolage.

Un squelette dans le placard est un roman publié aux éditions AlterReal (Imaginaire) – Traduit par Violaine Georgiadis

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *