Victime 55 / James Delargy

Victime 55 / James Delargy

couverture du roman victime 55 de james delargy

Dans une petite ville australienne, un jour de canicule, un officier de police habitué à régler des querelles de voisinage sans gravité voit débarquer au poste un homme couvert de sang. Drogué puis séquestré dans une cabane en pleine forêt, Gabriel vient d’échapper à un serial killer. Son bourreau, Heath, aurait déjà fait 54 victimes.
Quelques heures plus tard, ledit Heath se présente au commissariat. Il n’est pas venu se rendre mais demander la protection de la police. Retenu prisonnier dans les bois, il aurait échappé de justesse à un fou furieux. Un certain Gabriel.
Deux témoignages identiques, deux suspects potentiels. Qui de Heath ou de Gabriel dit la vérité ? Et qui sera la victime 55 ?

Avis : Chandler Bing Jenkins est Sergent dans la petite ville de Wilbrook, une bourgade au cœur de l’Australie qui a connu son âge d’or au moment de la ruée vers les minerais précieux, mais qui aujourd’hui végète doucement. Cette vie paisible convient parfaitement à Chandler. Il aime la ville dans laquelle il élève ses 2 jeunes enfants et dirige le commissariat local. Il ne sait pas que bientôt, sa vie ne sera plus jamais la même, que bientôt l’enfer va se déchaîner.

À quelques heures d’intervalles, 2 hommes se présentent dans son poste de police. Ensanglantés, contusionnés et visiblement bouleversés, tous deux se prétendent victimes… de l’autre. Et chacun affirme que l’autre est un redoutable prédateur qui a déjà fait 54 victimes. L’affaire est trop grosse pour que Chandler et ses hommes la gère seuls. Il doit faire appel au QG de Port Hedland, et à son ancien ami Mitchell Andrews, devenu Inspecteur.

Qui de l’homme terrifié, nerveux et à la voix de velours ou de l’homme révolté, violent et rebelle est la victime 55 ? Qui ment ? Qui est le manipulateur et qui est la victime ? Chandler et Mitch vont devoir surmonter leur inimité pour tenter de découvrir le vrai du faux. Entremêlés à l’intrigue principale, des flashbacks reviennent sur la dernière affaire sur laquelle ils ont collaboré, et qui a définitivement mis fin à leur amitié d’enfance.

Victime 55 est un roman prenant qui joue de l’alternance de rythme entre les 2 histoires, de la tension pour débusquer le vrai coupable et de la dualité de ses personnages. Si Heath et Gabriel, les 2 suspects, s’opposent, c’est aussi le cas des 2 anciens amis. Le personnage de Mitch est exécrable, il est méprisant et imbu de lui-même, là où Chandler est un type simple, bonhomme et préoccupé de ses concitoyens. On peut toutefois regretter une baisse d’énergie vers les ¾ du livre, mais qui repart avec le rebondissement final. Et que dire de cette fin, percutante, violente et amère.

Par ailleurs, le récit de Victime 55 se déroule dans la brousse australienne , et j’ai trouvé qu’il y avait un côté terrible à lire cette histoire avec ce qu’il s’y passe actuellement.

Roman publié aux éditions HarperCollins (Noir) – Traduit de l’anglais (Irlande) par Maxime Shelledy et Souad Degachi

Lire aussi l’avis de Luciole

7 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *