On n’attire pas les hirondelles avec du vinaigre / Juliette Sachs

On n’attire pas les hirondelles avec du vinaigre / Juliette Sachs

Couverture de On n'attire pas les hirondelles avec du vinaigre de Juliette Sachs

Camille, une journaliste sympathique et un brin gaffeuse qui atteint le cap de la quarantaine, a l’impression que sa vie est au point mort. Lorsqu’elle apprend que son ex a eu la promotion dont elle a toujours rêvé et qu’il va se remarier avec une sublime créature bien plus jeune qu’elle, Camille décide de reprendre sa vie en main. Aux grands maux, les grands moyens : dans la petite ville où vit Camille, des femmes seules sont retrouvées étranglées chez elles. Bille en tête, la journaliste se lance dans une enquête secrète et périlleuse : elle veut en savoir plus sur les meurtres et tenter de publier un scoop qui boostera sa carrière. Mais elle n’imagine pas les péripéties dans lesquelles son enquête va la conduire : elle devra s’inscrire sur un site de rencontres en ligne et jouer le jeu de la femme célibataire qui se cherche un partenaire, tout en cachant la vérité à son séduisant chef et à sa meilleure amie. Sans oublier sa mère qui la rend folle ! Autant dire que Camille n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs !

Avis : On n’attire pas les hirondelles avec du vinaigre est une petite comédie policière sans prétention autre que celle de vous faire passer un bon moment. C’est frais, léger et amusant.

On y suit Camille, tout juste 40 ans, journaliste à la Gazette de Perclin. Lorsqu’elle apprend que son ex, non content d’avoir décroché un job dans un grand journal, vient en plus de se fiancer à une superbe blonde bien plus jeune qu’elle, elle décide de reprendre sa vie en main. Et cela commence par sortir de la rubrique des chiens écrasés, en enquêtant sur la vague de meurtres qui secoue la ville. Toutes des femmes actives, dans la fleur de l’âge, célibataires… comme elle.

Alors, honnêtement le suspense n’est pas transcendant. Il est même très facile de deviner le coupable, mais les investigations de Camille se laissent suivre avec bonne humeur. C’est vraiment elle qui fait tout le charme de ce petit roman. Je l’ai trouvé vivante, drôle et attachante. Mais surtout, Juliette Sachs a imaginé son héroïne de manière très réaliste. Camille aurait facilement pu être une de mes copines de boulot. Son attitude, ses préoccupations, tout sonnait juste.

Si vous avez envie d’un bon policier, passez votre chemin, mais si vous avez envie d’une comédie légère et pleine d’humour, On n’attire pas les hirondelles avec du vinaigre est fait pour vous !

Roman publié aux éditions Alter Real

logo challenge de l ete 2019

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *