Bane & Shadow / Jon Skovron

Bane & Shadow / Jon Skovron

Couverture de L'empire des tempêtes, le tome 2 de Bane Shadow, de Jon Skovron

L’Empire des Tempêtes, Tome 2

Aux mains des biomanciens, Red se transforme peu à peu en assassin impitoyable. Et le jeune homme, qui s’implique de plus en plus dans les affaires du palais, s’aperçoit que la fréquentation des nobles n’est pas exempte de danger… Hope, elle, a repris l’identité d’un pirate légendaire et traque les navires impériaux. Mais elle découvre que les biomanciens mènent quelque part dans l’archipel des expériences plus effroyables encore que le massacre des habitants de son village.
Tandis que leurs ennemis font régner la terreur à travers l’empire, Hope et Red s’efforcent de jouer leurs nouveaux rôles, mais ils dansent sur la corde raide et ignorent encore le prix qu’il leur faudra payer…

Avis : J’avais adoré Hope & Red, le premier tome de cette trilogie, et vu sa fin fracassante je n’ai pas tardé à me précipiter sur Bane & Shadow ! Un tome moins homogène et rythmé, mais qui offre néanmoins quelques belles scènes épiques, et son lot d’émotions.

1 an s’est écoulé depuis que nous avons quitté Hope et Red en pleine crise. Lorsque nous les retrouvons, Red semble vivre une vie paisible à la capitale. Il a hérité du titre de noblesse de son oncle et est devenu très proche du prince Leston. Il ne voit les biomanciens que pour les leçons qu’ils lui prodiguent pour affuter ses dons « naturels ». S’il les laisse tranquille, ils le laisse tranquille en retour, et surtout ne tentent pas de s’opposer à Hope. Hope qui parcourt les mers en arraisonnant les bateaux de l’Empire sous le nom de Bane la Terrible. Hope qui se faisant, va découvrir une de leurs terribles expérimentations… et devenir une épine qu’on ne peut plus ignorer.

Si j’ai adoré retrouver Hope, Red, Sadie, Bouche-Trou, Ronce et les autres je dois bien avouer que la première moitié de Bane & Shadow n’est pas aussi convaincante que ce que j’en attendais. Ça manque de punch et de péripéties et si on ne s’ennuie pas vraiment on est loin du souffle du premier. Pire, certaines actions et mystères sont téléphonés, brisant un suspense et des révélations qui auraient pu être renversants, mais qui pour le coup tombent complètement à plat.

Heureusement, vers le milieu du livre l’histoire reprend du poil de la bête, ça se met à bouger tant du côté de la Cour où tout n’est pas aussi simple et policé qu’il y paraît que du côté de Hope et de sa guerre contre les biomanciens. Jon Skovron a encore plus d’un tour dans son sac, et il n’épargne ni ses personnages ni son lecteur – préparez les mouchoirs ! Bien que l’humour ne soit jamais loin et le ton généralement léger, le fond de l’intrigue est très sombre. Espionnage, manipulation génétique, meurtres, torture… Certains vont devoir toucher le fond avant de pouvoir, on l’espère, remonter.

Même si ce tome était en dessous, j’ai vraiment hâte de poursuivre avec Blood & Tempest, pour découvrir ce qu’il va advenir des personnages, si nos amis vont pouvoir battre les biomanciens (ce qui n’est franchement pas gagné) et que le dernier pan de l’intrigue se dévoile (parce qu’on manque forcément un truc).

Il y fait sombre et froid,
C’est un coin que le soleil fuit.
Mais c’est quand même chez moi,
Béni soit Cercle Paradis.

Roman publié aux éditions Le livre de poche – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Olivier Debernard
Lire aussi l’avis de Lianne

logo challenge de l ete 2019

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *