La carte des jours / Ransom Riggs

La carte des jours / Ransom Riggs

couverture du roman la carte des jours de ransom riggs

Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 4

Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières…
Mais la découverte d’un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va tout changer.
Persuadé qu’Abe lui a laissé des indices pour sauver des enfants particuliers isolés, Jacob entraîne ses amis sur les routes.

Avis : Si les différents tomes de cette saga ne sont pas toujours aboutis, La carte des jours est franchement une réussite. Autant par la beauté de l’objet que par l’histoire en elle-même.

En effet, l’histoire ne se situe plus dans les boucles spatio-temporelles (encore que l’on y fasse des incursions de plus en plus longues au fil du récit), mais dans le monde réel, à notre époque. Et avec des enfants particuliers qui doivent se fondre avec naturel dans celui-ci. Autant dire qu’il y a des moments comiques car le naturel n’est pas si facilement atteignable quand cela fait des dizaines d’années que vous revivez en boucle la même journée de bombardements de la deuxième guerre mondiale.

Dans les autres tomes, on a suivi Jacob à la recherche d’explications pour la mort de son grand père. Jacob est un enfant particulier qui peut voir les Creux, ces monstres qui attaquent les enfants comme lui. Il est également devenu le sauveur des différents mondes en ayant combattu les frères Estres (les évolutions des Creux) de Miss Peregrine. Il allait de boucles en boucles et avait enfin fait le choix de revenir chez lui pour essayer de garder ses deux familles : celle du sang (ses parents) et celles de l’amitié et des dons, les autres enfants et Miss Peregrine.

Dans La carte des jours, on suit Jacob sur son terrain de jeu, puisque Miss Peregrine et ses amis (Emma, Claire, Hugh, Horrace, Olive,…) l’ont rejoint dans son monde et il doit décider que faire de sa famille. Celle-ci comptait l’interner dans un hôpital psychiatrique et l’arrivée de ses amis, les en ont empêchés. Mais ils n’ont pas forcément changé d’avis sur la question.

Il va devoir également se faire à l’idée que son grand père lui avait caché une partie de sa vie. Et l’on découvre avec lui que cette partie-là, non seulement vaut le détour mais qu’elle est en train de lui ouvrir un chemin vers ce qui semble être une alternative à ce que Miss Peregrine et les autres Ombrunes proposent… Il va lui falloir choisir qui mettre dans le secret, qui croire et s’il peut vivre avec ses deux familles réconciliées.

C’est un tome palpitant et savoureux, avec des doutes, de l’action et des parties terrifiantes. Les photos sont toujours superbes et souvent carrément flippantes. Il y a toujours ce côté un peu retenu, car ce sont des ados et que leurs pouvoirs ne sont pas toujours exploités au maximum. Mais j’ai trouvé que l’histoire tenait mieux, que les différentes parties faisaient sens et que le nouveau but de Jacob était brillant.

La carte des jours m’a donné envie de continuer la saga et aussi pourquoi pas, de voir les différents films.

Roman publié aux éditions Bayard – Traduit de l’anglais par Sidonie Van den Dries

8 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *