Enigma / Robert Harris

Enigma / Robert Harris

couverture du roman enigma de robert harris

England 1943. Much of the infamous Nazi Enigma code has been cracked. But Shark, the impenetrable operational cipher used by Nazi U-boats, has masked the Germans’ movements, allowing them to destroy a record number of Allied vessels. Feeling that the blood of Allied sailors is on their hands, a top-secret team of British cryptographers works feverishly around the clock to break Shark. And when brilliant mathematician Tom Jericho succeeds, it is the stuff of legend. . .

Avis : Enigma suit Tom Jericho, de sa mise au frais pour se requinquer à Cambridge à son retour à Bletchley park, une ville fantôme aux yeux des allemands, mais qui est en réalité le QG de ceux qui essaient de décrypter les messages codés de l’alliance lors de la deuxième guerre mondiale.

Tom est un jeune homme frêle et discret, doué d’une passion pour les mathématiques et qui fait partie de l’équipe de crypto-analystes qui s’échine à trouver le code pour pouvoir comprendre les messages de shark, le système d’encodage des allemands pour leurs U-boats qui attaquent les alliés. Il est au repos car s’il a trouvé une faille dans le système allemand, il a aussi vécu une histoire amoureuse malheureuse. Et c’est cette double fatigue qui l’a amené à Cambridge pour y reprendre des forces. Mais son équipe à besoin de lui et rapidement il doit revenir alors qu’il n’est pas encore vraiment remis. Il va ensuite surprendre une action suspecte et ceci va l’entrainer dans une succession de manœuvres plus ou moins illégales (et peut être même dangereuses ?) et son enquête entrainera d’autres découvertes et surtout d’autres personnes dans le secret de l’énigme . Enigma est un condensé de suspense, d’Histoire avec un grand H et de romance SANS eau de rose.

Pour le suspense, Robert Harris arrive à nous tenir éloigné de la solution. Le dernier quart du roman nous entraine vers de l’espionnage mais ce n’est pas tout l’intérêt d’Enigma. De plus, l’auteur nous manipule en nous faisant croire à certains personnages car il les présente de façon positive.

Pour l’Histoire, on est en 1943. Les Allemands coulent beaucoup de bateaux alliés, et leurs messages cryptés leur sont une énorme épine dans le pied. On est convié dans ce livre à entrouvrir la porte sur ce qu’était la vie des civils, recrutés pour leurs aptitudes mathématiques ou linguistiques. On y voit la dureté de la vie en temps de guerre ; les maigres rations, le froid et le manque de tout (stylos, maquillage…). Mais on y voit aussi l’émergence du rôle des femmes et ce roman est pour cela très moderne. Et bien sûr, on y voit les inimités et les rapports de force entre les alliés ainsi que les services d’espionnage.

Pour l’amour, il y en a de plusieurs sortes dans ce roman. L’amour presque filial du chef d’équipe envers Tom, l’amour physique plus ouvert à cette époque car les rencontres étaient plus nombreuses qu’avant la guerre et l’amour des choses bien faites. Il n’est jamais question d’amour à l’eau de rose et même l’amour gay y est entraperçu.

Enigma est un beau roman, prenant et surprenant. Et j’ai été étonnée d’y trouver autant de plaisir – je l’ai lu car je voulais lire en anglais et il était dans ma PAL depuis très longtemps – mais je n’aurai pas dû être sceptique car j’avais déjà été envoutée par Pompeï du même auteur.

Roman publié aux éditions Arrow
Enigma est paru en français sous le même titre aux éditions Pocket

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *