L’alliage de la justice / Brandon Sanderson

L’alliage de la justice / Brandon Sanderson

couverture de L'alliage de la justice de Brandon Sanderson

Fils des brumes, Tome 4 / Wax & Wayne, Tome 1

Kelsier, Vin, Elend et les autres font désormais partie de l’Histoire – ou de la religion. Les chemins de fer côtoient les canaux, les rues sont éclairées à l’électricité et les premiers gratte-ciel partent à l’assaut des nuages. Mais les anciennes magies allomantique et férochimique existent toujours. Un outil précieux pour ceux qui tentent de faire régner la justice dans les terres sauvages qu’on appelle les Rocailles. Après vingt ans là-bas, Wax Ladrian est de retour à la métropole d’Elendel, bien décidé à ranger ses pistolets. Pourtant les demeures et les rues élégantes de la ville pourraient bien s’avérer plus dangereuses encore que les plaines poussiéreuses des Rocailles.

Avis : J’avais adoré la trilogie des Fils des brumes et cela faisait un moment que j’avais envie de me plonger dans cette « suite ». Des guillemets, car si nous sommes bien dans l’univers que nous connaissons, fait de pouvoirs allomantiques, de poussées et de tractions, il a aussi énormément changé. Et c’est bien normal, car 500 ans ont passé depuis la fin des aventures de Vin et de Kelsier.

Avec L’alliage de la justice, Brandon Sanderson nous présente de nouveaux héros et instaure un ton qui se veut plus léger. Nous sommes ici dans une aventure fun et haute en couleurs, loin de la tension et des enjeux dramatiques que l’on a pu connaître dans la première trilogie. L’auteur rajoute même un côté western très réussi à son roman.

L’électricité, le chemin de fer, et la poudre ont trouvés leur chemin jusqu’à Scadrial. Les fils des brumes ont plus ou moins disparus, mais de nouvelles capacités ont vu le jour. Ainsi, Wax Ladrian et Wayne sont des double fils, héritiers à la fois des pouvoirs allomantiques et ferrochimiques. Wax a rangé son étoile de garde-loi des terres sauvages pour retourner à Elendel assumer ses obligations familiales. Mais Wayne, son acolyte et meilleur ami, n’a pas l’intention de le laisser disparaître à si bon compte. Et les spectaculaires attaques de trains, dignes du Mystère de la chambre jaune, qui défraient en ce moment la chronique vont lui fournir le prétexte rêvé pour revenir faire une entrée fracassante dans sa vie.

Le duo qu’ils forment est l’atout charme de L’alliage de la justice. Si Wax est un peu trop collet monté à mon goût, Wayne est excellent de gouaille et de panache. Il ne laisse jamais son ami s’enfermer dans son carcan de bonnes manières. Leurs interactions sont pleines de piques et d’humour. Il y a un côté très L’arme fatale dans le binôme qu’ils forment. On pourrait même pousser la comparaison plus loin puisque Wax perd sa femme au début du roman – sauf qu’ici le chien fou est plutôt incarné par Wayne, et le vieux sage par Wax. Paradoxalement, l’autre personnage qui m’a paru intéressant est celui de Steris, la presque fiancée de Wax. Celui-ci semble un petit joueur face à sa rigidité et à son formalisme. Tertiaire dans cette aventure, elle me parait pourtant prometteuse et je suis curieuse de la voir évoluer.

L’intrigue est dynamique et enlevée, et résonne aussi bien du cri des colts que des poussées magiques. On ne s’ennuie pas une minute à suivre les héros dans leur quête pour comprendre les véritables enjeux qui se cachent derrière les attaques de trains. Et bien que j’aie été un peu frustrée qu’on ne parle pas plus de l’héritage laissé par nos fils des brumes, de leur histoire, c’est avec grand plaisir que je lirai la suite de cette nouvelle trilogie.

« Ils étaient tous deux amochés et ensanglantés, presque à court de métaux, et leurs cerveaux métalliques étaient vides. Mais ils s’étaient déjà trouvés dans cette situation. Et c’était là qu’ils avaient tendance à briller de tous leurs feux. »

Roman publié aux éditions Orbit – Traduit de l’anglais par Mélanie Fazi
Lire aussi l’avis de L’ours inculte

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Broché Ebook

9 comments

  • Avatar

    J’adore Wayne !! et le petit côté déjanté que je n’aurai jamais imaginé chez l’auteur, belle surprise.
    Par contre si tu lis la suite tu vas retrouver des moments tirés de la première trilogie sans pour autant retrouver les anciens persos, quoique…

    Reply
    • Zina

      Oui moi aussi pour Wayne 🙂
      Je ne voulais pas spécialement retrouver les persos de la 1ere trilogie, mais au moins qu’on en parle. Et oui, je compte bien lire la suite 🙂

      Reply
  • Avatar

    Contente que cette nouvelle suite t’ait plu ! J’avais vraiment trouvé ce tome-là super sympa, moins épique et tragique que les Fils-de-brumes, bien sûr mais les personnages sont géniaux et j’ai super aimé Wax car c’est vrai qu’il est collet monté mais bon… 🙂 Wayne est cool bien sûr et j’ai beaucoup aimé Marasi la cousine de Steris, pour son envie de sortir du carcan social dans lequel on voudrait la confiner. Quant à Steris, je ne l’aimais pas beaucoup au début (j’ai shippé Marasi et Wax dans ce tome) pour son côté rigide justement mais sans vouloir spoiler, c’est devenu pratiquement mon personnage préféré au fil des tomes car elle est tout simplement géniale 🙂 Bref, j’ai hâte que tu lises la suite ! Et moi, j’ai hâte que le tome 4 (ou 7) sorte (un jour…)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *