La forêt des araignées tristes / Colin Heine

La forêt des araignées tristes / Colin Heine

Couverture de La forêt des araignées tristes de Colin Heine

Bastien est paléontologue : sa spécialité ? Étudier les créatures étranges qui naissent de la vape, ce mystérieux brouillard aux propriétés énergétiques extraordinaires qui a recouvert le monde et menace de l’engloutir un peu plus chaque jour. Tour à tour victime d’un dramatique accident en apparence banal duquel il réchappe de justesse et témoin d’un attentat, où sa survie ne tient à nouveau qu’à un fil, il voit son destin basculer. Le voilà pris dans l’engrenage d’une affaire d’espionnage d’envergure internationale, sous les feux croisés d’une société secrète d’assassins, de brutes armées et d’une agence de détectives aux méthodes douteuses. Sans compter qu’une créature cauchemardesque, tout droit venue des Vaineterres, ces zones perdues dans un océan de vape, semble bien décidée à lui faire la peau…

Avis : La forêt des araignées tristes est exactement ce dont j’avais besoin en ce moment : un récit d’aventures à la sauce steampunk divertissant, foisonnant et visuellement accrocheur.

J’ai beaucoup aimé l’univers imaginé par Colin Heine. Nous sommes dans une Europe revisitée, post-apo, dont la surexploitation des ressources a redessiné la carte du monde. La vape, un mystérieux brouillard, a tout recouvert, anéantissant complètement certaines régions. Si les scientifiques sont parvenus à découvrir et à exploiter ses propriétés énergétiques, lorsqu’elle est associée à l’ignium, la vape reste une entité incontrôlable dont peuvent naître, à tout moment, des créatures effrayantes. Le roman est ainsi parsemé d’idées originales et amusantes qui donnent de la couleur au récit. J’ai notamment adoré celle des gargouilles qui, bien que constituées de pierre, sont vivantes.

La forêt des araignées tristes mélange aventure, espionnage et polar rétro, à la magie et au récit d’horreur. Cela peut paraître confus ou trop chargé, mais j’ai trouvé que l’auteur ne s’en sortait pas si mal, reliant petit à petit sa toile et les différentes dimensions de son histoire grâce – et principalement – à une écriture fluide. Alors oui, il faut parfois accepter de ne pas tout comprendre et se laisser emporter par la musique du récit. Je regrette toutefois l’aspect lutte ouvrière que l’auteur a également voulu insérer. Mal amené, il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe au milieu du roman, avec un personnage dont je n’ai pas trop compris l’intérêt.

Au final j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette histoire qui a su m’intriguer dès les premières pages grâce à son atmosphère vaporeuse, et à un mélange réussi d’aventure et de mystères.

Roman publié aux éditions ActuSF (Les 3 souhaits)

logo du challenge abc imaginaire 2019

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Broché Ebook

11 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *