Les limites obscures de la magie / Pierre Bottero

Les limites obscures de la magie / Pierre Bottero

couverture de Les limites obscures de la magie de Pierre Bottero aux editions Gallimard

A comme association, Tome 2

Elle s’appelle Ombe, habite à Paris et adore la moto. Elle a aussi l’incroyable pouvoir d’être incassable ou presque. C’est pourquoi L’Association l’a recrutée comme agent stagiaire. Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués comme top model mais aussi en neutralisant une bande de gobelins. Le problème ? La discrétion est une obligation absolue au sein de L’Association, comme le lui rappelle Walter, son directeur. Et à force de foncer la tête la première, Ombe l’incassable risque fort de comprendre ce que « ou presque » veut dire.

Avis : J’ai retenté cette série, après un avis un peu mitigé du premier tome. Malheureusement, j’ai trouvé Les limites obscures de la magie beaucoup trop léger et destiné à la jeunesse pour me séduire. Le style est simple, fluide et volontairement humoristique, ce qui rend agréable notre lecture. Cependant, cela donne également l’impression d’avoir entre les mains un ouvrage dont le scénario est trop simple et pas assez approfondi. On reste trop dans le superficiel.

J’aimais bien Jasper dans La pâle lumière des ténèbres, et j’apprécie également Ombe, personnage sur lequel l’auteur centre cette histoire. C’est une jeune fille au fort caractère, ayant du répondant et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Mais derrière son côté dure et bagarreuse, on trouve une héroïne solitaire, orpheline, qui a grandie sans foyer, sans famille et sans amis. Et même si elle a pris goût à son indépendance, elle est à la recherche de chaleur, d’amitié et de figures parentales qu’elle fait endosser, l’air de rien, à Walter et Rose. Ombe est vraiment une héroïne qui pourrait être un peu plus attachante, si l’auteur ne se contentait pas seulement de décrire son physique et sa force. On a ainsi l’impression qu’elle agit souvent sans réfléchir, toujours à compter sur ses gros bras, sur son côté incassable pour se sortir de toutes les situations. Franchement, c’est agaçant que Pierre Bottero se soit limité à cela et de revenir à de nombreuses reprises rappeler la volupté de ses formes et souligner qu’elle a un joli minois. J’aurai préféré qu’il mette davantage en avant sa débrouillardise, son intelligence, sa sensibilité qui sont peu abordés et qui pourtant affleurent à différents moments.

J’aime beaucoup Pierre Bottero, mais j’avoue que je suis sortie assez déçue par ma lecture. Ce livre est bien trop court et trop rapidement lu. Ce qui nous laisse le sentiment amer qu’il manque nombre de détails et de richesses au récit. De plus, l’histoire est trop rondement expédiée et le scénario très schématique est loin d’être original. Ce deuxième tome ressemble davantage à une nouvelle présentation de la série. On sent bien, pourtant, à la fin de celui-ci, comme dans le premier tome, qu’il y a quelque de chose d’important qui va se dérouler. Cependant, après ces deux tentatives, je ne pense pas me laisser tenter par la suite. Mais comme on dit : « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis », alors qui sait ?!

LC avec : LaLectureJ’aimeÇa, Anna002, Flof13, Aniouchka, livres-avis, FrenchDawn, misslecturedu78, Blanche, Mimigogotte

Roman édité par les éditions Gallimard/Rageot

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
9
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x