Une lignée corrompue / Ambrose Parry

Une lignée corrompue / Ambrose Parry

couverture du roman Une lignée corrompue de Ambrose Parry

Raven, Fisher & Simpson, Tome 3

Après un an de voyage en Europe, Sarah Fisher, la gouvernante du célèbre Pr Simpson, retrouve Will Raven. Elle apprend qu’il est tombé sous le charme d’une autre femme : Eugenie, fille du Pr Todd dont le plus riche patient, Sir Ainsley Douglas, a été retrouvé mort, empoisonné à l’arsenic.
Gidéon, son héritier, se voit accusé du meurtre et contraint de demander l’aide de Will pour échapper au bourreau. Tandis que Sarah
est sollicitée par Christina, la nouvelle gouvernante du Pr Simpson, pour retrouver sa fille disparue.
Will et Sarah, d’abord éloignés par leurs expériences récentes, devront conjuguer leurs efforts pour résoudre ces deux enquêtes qui semblent étrangement liées. Mettant de côté les sentiments complexes qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ils s’enfoncent dans la cité dévorante d’Édimbourg jusqu’aux profondeurs de la société écossaise victorienne, où ils découvriront que la richesse et le statut ne peuvent altérer un destin inscrit dans le sang.

Avis : Quel plaisir de retrouver Raven, Fisher et Simpson ! Enfin surtout, Will Raven et Sarah Fisher, j’avoue 🙂 Je m’étais régalée avec les 2 premières aventures de ces 2 enquêteurs hors-normes et Une lignée corrompue ne m’a pas du tout déçue !

Sarah est en Europe pour rencontrer Elizabeth Blackwell, la première femme à avoir pu passer son diplôme de médecine. Hélas, la rencontre ne va pas se dérouler comme elle l’espère, et c’est une Sarah triste et perdue qui revient à Queen Street. Pour apprendre qu’en son absence Raven a rencontré une autre femme ! Mais nos 2 héros n’ont pas le temps de s’appesantir sur leurs problèmes personnels : Eugénie, la nouvelle amie de Will lui demande de prouver l’innocence de son ami d’enfance qui vient d’être accusé du meurtre de son père et Sarah se retrouve face à plusieurs disparitions de bébés inquiétantes.

Une lignée corrompue nous replonge avec délectation dans le Édimbourg de la fin du 19e siècle, dans sa société encore figée et dans le monde de la médecine en pleine évolution que nous découvrons grâce au Professeur Simpson, figure emblématique de l’époque. La reconstruction historique est saisissante et toujours aussi réussie. On y parle beaucoup du sort peu enviable des femmes de cette époque qui n’avaient que peu, voire aucune, perspectives d’avenir. Même les femmes « bien nées » n’avaient que la possibilité de se marier. Mais ce sont particulièrement les mères célibataires qui sont sous l’œil d’Ambrose Parry ici. En 1850, se retrouver dans cette situation n’amenait que l’opprobre sur ces femmes, la honte que faisait peser sur elles une société hypocrite, leur faisant porter tout le poids de la « faute » face à des pères absolument pas concernés par la question alors que contrairement à ce qu’affirme Goldman, il n’est pas possible de faire un bébé toute seule !

Les personnages sont toujours aussi attachants et intéressants – Sarah en tête. Le couple qu’elle forme avec Raven, fait également les frais des mœurs de leur époque car seuls les carcans que la société leur impose les empêchent d’être ensemble. Leur relation ajoute une dimension plus personnelle et un brin soap – mais les meilleurs 😉 – aux enquêtes et peinture historique.

J’ai donc encore une fois passé un excellent moment avec Une lignée corrompue et j’ai hâte de retrouver les personnages dans la suite de leurs aventures !

Roman publié aux éditions du Seuil (Cadre noir) – Traduit de l’anglais (Écosse) par Éric Betsch

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
2
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x