Vigil | Mini-série

Vigil | Mini-série

Synopsis : Comment la disparition d’un chalutier de pêche écossais et le décès d’un individu à bord d’un sous-marin nucléaire engendrent un conflit entre la police locale, la Royal Navy et les services de renseignement britanniques ?

Créée par Tom Edge (2021)
Avec Suranne Jones, Rose Leslie, Gary Lewis, Lolita Chakrabarti…
Série britannique – Terminée
Genre : Policier • Thriller
Format : : 6×60’
Chaîne d’origine : BBC One | A voir sur Arte jusqu’au 19 février 2022

Avis : Vigil est un thriller militaire, entre polar et espionnage, dont une partie se déroule à huis-clos. On y suit la commandante Amy Silva (Gentleman Jack, Dr Foster) alors qu’elle doit rejoindre le Vigil, sous-marin nucléaire qui navigue dans les eaux britanniques pour assurer sa défense. Elle doit y enquêter sur la mort suspecte d’un matelots, Craig Burke. En surface, sa coéquipière Kirsten Longacre (Downton Abbey, GoT) l’assiste en retraçant la vie du marin.

À l’intérieur du bâtiment, Silva va vite comprendre que son enquête ne sera pas de tout repos. Elle se retrouve dans une vraie poudrière : elle doit faire face au commandant du vaisseau qui place sa mission au-dessus de tout et pour qui la mort d’un marin (que tout le monde ou presque détestait) n’est pas une priorité ; l’équipage lui met des bâtons dans les roues car chacun avait ses petits secrets qu’ils ne veulent pas qu’elle découvre ; et il se joue en plus une lutte d’influence entre le commandant et son second – lutte qui se répercute en surface, entre la police, la Royal Navy et le MI-5. Alors quand en plus des incidents préoccupants commencent à avoir lieu dans le sous-marin… c’est la débandade !

J’ai dans un premier temps préféré les passages en surface, principalement parce que les guéguerres intestines ça a tendance à me souler et les diatribes du commandant, très militariste – « nous sommes en guerre ! » – à me faire lever les yeux au ciel. Pourtant cette partie ne manque pas d’attraits : un mensonge semble se cacher derrière chaque coursive et cet enfermement, ces couloirs exigus, ces plafonds bas (impossible de s’asseoir dans sa couchette !) ont de quoi rendre claustrophobe. Une situation anxiogène que Silva subit de plein fouet, elle qui est venue à bord avec un lourd passé dont elle va devoir combattre les souvenirs si elle ne veut pas qu’ils l’entraînent par le fond.

J’étais donc plus intéressée par l’enquête de Kirsten qui devient tout aussi tendue au fur et à mesure qu’elle se rend compte que Burke était engagé avec un groupe d’activistes antimilitaristes et qu’il était en train de monter un dossier à charge… et que les enjeux dépassent largement la « simple » mort d’un marin et pourrait avoir des impacts géopolitiques.

Pourtant, les 2 derniers épisodes (qui se passent principalement dans le sous-marin) m’ont fait changer mon fusil d’épaule. Ils sont vraiment haletants alors que soudain les évènements se déchaînent aussi bien qu’ils se précipitent : tension, rebondissements et révélations. La fin, elle, est très émouvante.

À voir.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
6
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x