Les Avides / Guillermo Del Toro et Chuck Hogan

Les Avides / Guillermo Del Toro et Chuck Hogan

couverture du roman Les avides de Guillermo del Toro et Chuck Hogan

Les dossiers Blackwood, Tome 1

Après une enquête qui a mal tourné, Odessa Hardwicke est mise à pied. Dévastée, la jeune agent du FBI n’est pourtant pas en cause. Sur la piste d’un meurtrier avec son collègue, elle s’est en effet vue obligée de commettre l’irréparable. Mais ce qui la choque le plus n’est pas d’avoir fait usage de son arme : elle pense avoir vu une présence ténébreuse quitter le corps de sa victime. En attendant des jours meilleurs, Odessa accepte une mission à New York. Cette affectation a priori sans intérêt la met sur la piste d’un personnage mystérieux, Hugo Blackwood. Qui est cet homme ? Un simple fou, ou le meilleur espoir de l’humanité face à un mal indicible ?

Avis : Guillermo del Toro, tout le monde le connaît, au moins de nom, pour la réalisation de nombreux films à succès. De temps en temps il s’attaque aussi à l’écriture de romans, avec son complice Chuck Hogan, avec lequel il avait déjà officié sur la trilogie La lignée.

Les avides s’articulent autour de 3 personnages et 3 époques. De nos jours, la jeune agent du FBI Odessa Hardwicke, se retrouve obligée de faire feu sur son partenaire et mentor lors d’une interpellation chaotique et incompréhensible ; en 1962, Earl Solomon, un des tous premiers Noirs ayant réussi à intégrer les rangs du Bureau, est appelé sur les lieux d’un lynchage – le lynchage d’un homme blanc – présentant les marques d’un rite occulte dans le Delta du Mississipi ; en 1582, dans la banlieue de Londres, Hugo Blackwood assiste à une séance de spiritisme organisée par John Dee, l’astrologue de la Reine Elizabeth. Qu’est-ce qui relie ces 3 époques ? c’est Hugo Blackwood lui-même, dont la vie a été changé à jamais après cette expérience.

Chuck Hogan et Guillermo del Toro posent ici les bases d’un univers assez fascinant. En mélangeant enquête policière et paranormal, ils déploient des accroches dans les 2 mondes. Et avec le personnage de Blackwood, ils créent un héros torturé et mystérieux, une figure emblématique qui traversent les âges. Face à lui, les avides sont des créatures monstrueuses et effrayantes qui se nourrissent de la douleur et de la violence.

J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre. L’histoire prend son temps pour s’installer, mais se suit toujours avec plaisir, et devient de plus en plus prenante au fur et à mesure que les enjeux se précisent. Le fait de suivre 3 époques en parallèle rythme le récit, et offre certaines clés pour mieux comprendre les protagonistes.

Lors de sa sortie en grand format, Les avides a été présenté comme un tome 1, et bien que la suite ne soit pas encore parue à ce jour, ce premier tome se suffit tout à fait à lui-même. Cependant, après l’avoir lu on a forcément envie d’en lire d’autres 🙂

Roman publié aux éditions J’ai lu – Traduit de l’anglais par Agnès Espenan

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
5
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x