L’héritage du Rail / Morgan Of Glencoe

L’héritage du Rail / Morgan Of Glencoe

Couverture de L'héritage du rail, tome 1 Dernière geste, deuxième chant, de Morgane of Glencoe

La dernière geste, Tome 2

Alors que la nouvelle se répand en Keltia, Yuri, ramenée de force à l’ambassade du Japon, est déterminée à reprendre sa liberté malgré tout. Mais comment fuir, et où trouver refuge ? Seul le Rail semble désormais capable de lui donner asile…

Avis : Quelle écriture transcendante nous offre Morgan Of Glencoe !

Lorsque nous retrouvons Yuri au début de L’héritage du rail, elle est à nouveau soumise à l’autorité de son père, l’ambassadeur blanc du Japon. Elle doit épouser Louis-Philippe, dauphin de France qui ne rêve que d’une chose : écraser les Rats et Rattes qui ont si longtemps défié le pouvoir du royaume de France alors qu’elle-même a été baptisée ratte !

On retrouve avec plaisir les aventures de notre princesse qui pourtant voulait s’émanciper du pouvoir que les hommes prennent sur les femmes dans ce monde imaginaire quoi que terrien. Y arrivera-t-elle ?

J’ai apprécié de retrouver Bran, la petite Selkie bien mal en point puisqu’aux portes de la mort… The shadows are lurking… J’ai adoré retrouver Ren (le spectral) et son frère, Alcyonne (l’aeling) ainsi que tous les Rails : surtout Jack dit Douze, toujours aussi shooté, mais aussi Raquame et François, et bien sûr Trente-Chêne, leur capitaine qui mérite le respect. High five Capt’ain ! Mais le plaisir est aussi de voir comment les enfants Rats sont sauvés et deviendront des Keltien adoptés en Keltia. Comment va s’en sortir Pyro, mon feu follet préféré ?

Bien sûr, on suit aussi les embûches que subissent la génération d’avant : Kenzo, le père de Yuri, notre princesse japonaise, va-t-il pouvoir continuer d’exercer son contrôle sur elle ? Gabrielle, la reine de France, va-t-elle sortir de son enfermement ? Taliesin, le barde, parviendra-t-il à former son élève et à sauver ceux qui en ont besoin ? Bref, c’est encore une fois, une aventure plus que palpitante et bien menée que nous offre cette autrice talentueuse. Thank you Morgan of Glencoe!

En effet, elle réussit à mener de front trois ou quatre histoires assez complexes tout en montrant des personnages féminins forts mais vrais, et à amener la discussion sur des sujets difficiles : l’égalité (entre homme et femme bien sûr, mais aussi entre fée et humains), le salaire universel, le consentement, les droits et devoirs des citoyens… Pour n’en citer que quelques-uns.

Elle nous parle japonais, français ou anglais (pardon, Logrien 😉) et mêle ses propres connaissances de ces contrées terriennes pour produire un texte qui sonne juste. What a pleasure ! Tout est ingénieusement construit. Tout résonne d’un écho profond et poétique. Bref, ce chant est puissant. Passer à côté serait vraiment une hérésie. Read up !

Ps: j’ai aussi mêlé un peu d’anglais à ma chronique pour rendre hommage à Morgan Of Glencoe…. car je ne connais pas le japonais 😂

Roman publié aux éditions ActuSF (Naos)

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
2
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x