Veuillez rendre l’âme / Fleur Hana

Veuillez rendre l’âme / Fleur Hana

couverture du roman veuillez rendre l'âme de fleur hana

Eliza Knox, Tome 1

Depuis que Dieu est mort c’est la merde, et ça ne risque pas de s’arranger.
Trois siècles à faucher des âmes en solo pour Lucifer, et ma seule récompense est de me coltiner un (boulet) de stagiaire. En bonus, un titre (foireux) d’ambassadrice me tombe dessus pour représenter l’Enfer à San Francisco. Ça m’apprendra à tourner le dos aux péchés capitaux ! Cerise sur le gâteau (de mon désespoir), des (abrutis) de métamorphes disparaissent dès mon premier jour. Ma mission ? Maintenir l’équilibre cosmique… (et accessoirement ma santé mentale). En plus, j’ai même pas prié que les anges se sont pointés, dont un (chiant) à se damner. Dieu a bien fait de se tirer, je vous le dis…

Avis : De l’urban fantasy française, il n’y en a pas beaucoup, alors lorsque j’ai l’occasion d’en découvrir, et surtout lorsque le résumé est aussi prometteur que celui-ci, je n’hésite en général pas longtemps. Et là, je ne le regrette pas du tout ! J’ai adoré Veuillez rendre l’âme ! Eliza Knox est une héroïne avec qui il faudra désormais compter !

Eliza est une faucheuse. Je vous arrête tout de suite : rien à voir avec Charley Davidson ! Pour Eliza, pas question d’attendre tranquillement que les âmes veulent bien venir à elle pour aller dans la lumière en toute quiétude. Elle a des contrats à remplir et Lucifer n’est pas vraiment un patron cool, alors pas question de lambiner. Et en 300 ans, depuis qu’elle a vendu sa propre âme, elle est devenue la meilleure dans son job. Si vous avez besoin de quelqu’un pour convaincre une âme de basculer du côté obscur juste avant de rendre… vous avez compris 😉 Eliza est une experte.

Fleur Hana s’attaque ici à la mythologie chrétienne, et son univers est vraiment bien construit. On voit que tout a été minutieusement réfléchi et travaillé pour être cohérent. Elle propose certaines idées que j’ai trouvées plutôt intéressantes. De nombreux personnages appartiennent au panthéon biblique et des passages du livre saint sont d’ailleurs régulièrement introduits, ajoutant encore au background général. A la différence des romans habituels du genre, Veuillez rendre l’âme se concentre sur l’univers fantastique. Si d’autres créatures, comme les garous ou les vampires, sont également présents, ce n’est pas le cas des humains qui n’interviennent jamais dans l’intrigue.

Les héros sont intéressants et souvent amusants. Eliza bien sûr, en héroïne qui n’a pas froid aux yeux et à la langue bien pendue. J’étais vraiment curieuse de découvrir son passé d’humaine, comment elle en était venue à vendre son âme. C’est d’ailleurs la seule chose qui m’a un peu déçue dans ce roman, mais c’est vraiment dû à une considération personnelle. Mais celui qui m’a vraiment fait rire, c’est Léandre, le nouvel apprenti d’Eliza. J’ai adoré ses réparties, son côté sans filtre et sans peur – tout jeune faucheur, il est porté par l’invincibilité de la jeunesse et n’a pas encore intégré que la souffrance, comme la 2e mort étaient possibles. De leur côté, les déchus et les anges sont, comme il se doit, hauts en couleur et caractériels.

Je sais que Fleur Hana est surtout connue pour être une autrice de romance, mais il n’y en a pas dans Veuillez rendre l’âme, même si on voit très bien le personnage avec qui Eliza pourrait remplir la case « et plus si affinités », avec son côté viking sexy et badass.

La série doit comporter 3 volumes, et je suis au taquet pour le suivant, surtout vu le cliffhanger final !!

Veuillez rendre l’âme est un roman autoédité

logo hold my sfff challenge

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *