Le Prince et la Couturière / Jen Wang

Le Prince et la Couturière / Jen Wang

Couverture de Le prince et la couturière de Jen WangLe prince Sébastien cherche une fiancée, ou plutôt ses parents en cherchent une pour lui. Sebastian, lui, est trop occupé à cacher sa vie secrète à tout le monde. En effet, quand vient la nuit, il revêt d’audacieuses robes et court les nuits parisiennes sous l’identité de la fabuleuse Lady Cristallia. L’arme secrète de Sebastian (et sa meilleure ami) est Frances, une jeune et brillante couturière, une des deux seules personnes qui connaissent la vérité : parfois ce garçon porte des robes. Mais Frances, qui a toujours eu le rêve de devenir une grande couturière ne peut se satisfaire de cette situation. Combien de temps pourra-t-elle différer ses rêves pour protéger le secret son ami ?

Avis : Quand la panne de lecture nous guette depuis un petit moment, pourquoi ne pas essayer d’y remédier avec une BD ?! Lauréate du Prix Fauve Jeunesse Angoulême 2019, Le prince et la couturière reprend les codes du conte classique tout en y mêlant des thèmes contemporains.

Un prince qui ne veut pas en être un, un couturière pauvre mais riche en talent, un roi au coeur de pierre, le tout sur une toile de fond inspirée de Cendrillon et un coup de crayon dynamique et entraînant ! Le Prince et la Couturière nous réconcilie avec les contes parfois poussiéreux de notre enfance.

Véritable ode à la tolérance, l’évocation des stéréotypes du genre et de la quête d’identité des adolescents est modernisée, enveloppée dans un bon bol de sentiments et de créativité. On aurait presque envie que les personnages, certes attachants, rencontrent plus d’obstacles, un goût de trop-facile, aussi bien dans l’intrigue générale que dans les liens qui se nouent. On reste dans le monde du conte, celui où tout est amplifié et dramatisé mais, de temps en temps, ça fait du bien et on en sourit !

Le dessin, élégant et moderne, et la narration, simple et sensible, sont mis en valeur par le beau travail d’édition d’Akiléos.

BD publiée aux éditions Akiléos – Traduit de l’anglais (américain) par Achille(s)
 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Cartonnée

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *