Les jardins de la Lune / Steven Erikson

Les jardins de la Lune / Steven Erikson

couverture de Les jardins de la lune de steven erikson aux éditions leha

Le livre des Martyrs, Tome 1

Saigné à blanc par des luttes intestines, d’interminables guerres et plusieurs confrontations sanglantes avec le Seigneur Anomander Rake et ses Tistes Andii, le tentaculaire Empire Malazéen frémit de mécontentement. Les légions impériales elles-mêmes aspirent à un peu de répit. Pour le sergent Mésangeai et ses Brûleurs de Ponts, ainsi que pour Loquevoile, seule sorcière survivante de la 2e armée, les contrecoups du siège de Pale auraient dû représenter un temps de deuil.
Mais Darujhistan, la dernière des Villes libres de Genabackis, tient encore et toujours bon et l’ambition de l’Impératrice Laseen ne connaît aucune limite. Cependant, il semble que l’Empire ne soit pas la seule puissance impliquée. De sinistres forces sont à l’œuvre dans l’ombre, tandis que les dieux eux-mêmes se préparent à abattre leurs cartes…

Avis : Ce cycle a connu une histoire compliquée au sein de l’édition française. C’est la 3e fois qu’un éditeur tente de le faire connaître dans l’hexagone. Le livre malazéen des glorieux défunts (titre original) n’a jamais jusque-là réussi à dépasser le 3e volume. Sur 10. Quant à moi, c’est Thrr-Gilag qui me harcèle depuis des années pour que je le lise, mais sachant que je devrais le terminer en anglais, je trainais la patte. J’ai donc profité de sa réédition et de la présence de l’auteur aux Imaginales pour me lancer… en espérant que les éditions Leha parviennent à tenir la distance !

Dans sa préface, Steven Erikson nous prévient : Le livre des Martyrs, soit vous allez adorer et vous engager pour le cycle complet, soit vous allez abandonner avant la fin des Jardins de la lune. L’auteur nous plonge directement dans le jeu Malazéen, sans préparation, sans présentation officielle. Il faut être attentif à sa lecture si l’on ne souhaite pas rester trop longtemps sur le côté, surtout que les personnages sont multiples, et que les objectifs et les enjeux diffèrent selon ceux que l’on suit, et que certains en font secrets… Le récit est très dense mais cela ne devrait pas poser de problèmes à des lecteurs ayant déjà lu de gros cycles de fantasy.

Les jardins de la Lune offre un univers fouillé et complexe, et surtout ni noir ni blanc. On arrive dans l’histoire avec une vue parcellaire du passé comme du présent, mais petit à petit se dessine une peinture saisissante des différents partis, humains, non-humains et déités mêlés, anciens et nouveaux. La magie tient une place importante, de nombreux protagonistes étant dotés de pouvoirs. Elle se présente de manière originale, avec un système de Garenne qui permet à la fois de se battre et  de se déplacer. Mais cela n’est qu’un aperçu des arcanes de cet univers, d’autres pratiques existent encore. Il y a là une vraie richesse et une grande maîtrise dans la manière dont Steven Erikson présente son monde.

Les protagonistes nous entrainent à leur suite, dans un récit de plus en plus ramassé et nerveux au fil de son avancée. C’est un monde en guerre où les jeux de pouvoirs sont autant de lignes qui dessinent une intrigue assez fascinante. Les mystères sont nombreux et les rebondissements, épiques. L’Empire Malazéen est en pleine campagne d’annexion et il se montre impitoyable, que ce soit envers ses ennemis ou ses alliés. Le mécontentement grogne de toute part, et la rébellion n’est pas loin. Et lorsqu’en plus les Dieux décident de se mêler des affaires des hommes, ce n’est jamais bon…

Les éditions Leha ont l’ambition de publier un tome tous les 6 mois. Se lancer dans Le livre des martyrs, c’est donc en prendre pour 5 ans minimum, si l’on respecte le rythme de parution. Si tous les tomes sont aussi bons que celui-ci, je signe sans hésiter !

Roman publié aux éditions Leha – Traduit de l’anglais par Emmanuel Chastellière

Lire aussi l’avis de Thrr-Gilag

logo du challenge abc imaginaire 2018

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Broché Ebook VO

23 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *