Déracinée / Naomi Novik

Déracinée / Naomi Novik

couverture du roman deracinee de naomi novik

Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu’il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d’un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d’échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c’est uniquement grâce aux pouvoirs du «Dragon». Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l’accompagne dans sa tour pour le servir.
L’heure de la sélection approche et tout le monde s’est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu…

Avis : Naomi Novik a tiré cette histoire des contes polonais que sa mère lui racontait enfant. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a réussi à m’enchanter au moins autant qu’elle devait l’être elle-même à cette époque ! Déracinée fait appel à notre imaginaire avec douceur et poésie, et j’ai adoré me retrouver plongée dans cette atmosphère féérique !

À Polnya, le Dragon veille sur les habitants. En échange, il ne demande qu’une chose : tous les 10 ans, il choisit une jeune fille de 17 ans – toujours la plus belle – dans les villages environnant sa Tour, et la garde à son service jusqu’à la prochaine moisson. Personne ne sait ce qui leur arrive pendant ce laps de temps, mais tout le monde en a les idées les plus folles. Et cette année, contre tout attente, et visiblement à contrecœur, ce n’est pas la belle et pure Kasia qu’il emporte, mais la maladroite et intrépide Agnieszka ! Mais cette année n’est pas comme les autres, la corruption du Bois, une entité douée de conscience et de malice, gagne en force et en terrain. Et Agnieszka n’est, elle non plus, vraiment pas comme les autres !

Difficile de ne pas penser à La Belle et la Bête tant les débuts entre Agnieszka et le Dragon sont évocateurs, mais ce n’est pas gênant du tout, et la pointe de romance reste très légère. Naomi Novik nous offre ici une aventure envoutante, qui se déroule lentement, mais avec justesse et sans jamais ennuyer. On aurait presque l’impression de se l’entendre conter ! Les personnages sont attachants et amusants et j’ai particulièrement aimé les pointes d’humour apportées par le Dragon (bien qu’involontaires de sa part). Elles font contrepoids à un univers somme toute sombre, fait de sortilèges et de maléfices. Un univers où le fait de ramasser des baies n’a rien d’anodin, où le cœur des hommes peut être corrompu et dévoyé, et où les intrigues politiques sont aussi vaines que dangereuses. Un univers qui cache une tragédie en son sein.

Déracinée est un one-shot à découvrir absolument pour tout amateur de conte et de fantasy féérique ! Ce fut un petit coup de cœur pour moi, et je ne peux que vous inviter à vous immerger vous aussi dans sa magie !

Roman publié aux éditions Pygmalion – Traduit de l’anglais par Benjamin Kuntzer
Prix Nebula 2015, Locus, British Fantasy et Mythopoeic 2016

Lira aussi l’avis de Lutin

logo du challenge abc imaginaire 2018logo du challenge prix litteraires en sfff

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Broché Ebook VO

21 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *