Découvrir Story-makers

Découvrir Story-makers

logo de la plateforme story makersToute nouvelle entreprise, Story-makers est une plateforme ayant pour but de mettre en contact les différents acteurs du livre. Que vous soyez éditeur ou blogueur, traducteur ou diffuseur, il y a potentiellement un profil Story-makers qui vous concernent. Fondateurs du projet, Rémi Jarjat et Nicolas Grzelak, répondent aujourd’hui à nos questions pour expliciter un peu tout ça !

  • Pouvez­-vous nous présenter votre projet ? Qu’est-­ce que Story­-makers ?

Story­-makers est un annuaire collaboratif dédié au monde littéraire. Il permet la création de profils (liés aux différents métiers du livre), d’histoires (pouvant être de différents types : livre, collection, blog, chaîne youtube ou événement) et d’annonces (à destination d’un profil métier du livre. Exemple d’annonce : “je cherche un éditeur”). Il a pour vocation de connecter les acteurs des mondes du livre. Des créateurs aux prescripteurs, via les concepteurs (éditeur, relecteur, imprimeur, …) et médiateurs (diffuseur, distributeur, libraire,), toute la chaîne du livre est invité à se présenter au sein de l’univers du livre et de ses multiples mondes. Les acteurs du livre ayant très majoritairement plusieurs cordes à leur arc, Story­-makers permet à chacun de créer les profils qui lui correspondent, afin d’associer ceux-­ci aux histoires et annonces auxquels ils participent.

  • Comment est née cette idée ? Parlez-­nous de la création de l’entreprise.

C’est avant tout l’histoire d’une rencontre. De deux développeurs et de leurs projets. Le premier consacré au référencement collaboratif (Nicolas), le second à la présentation d’univers et la lecture en ligne d’histoires (Rémi). Motivés par le concours Lyon Start­up, nous avons commencé à plancher sur un projet d’aide à la présentation des écrits. Le but était de permettre aux auteurs d’entrer en relation plus facilement avec les éditeurs. Notre idée ayant atteint le second tour du concours, nous avons décidé de pousser le concept plus loin. Drakona, notre société de prestation web, a été créée peu après, pour nous permettre de financer le projet.

  • Pouvez-­vous nous en dire un peu plus sur votre parcours ?

Nicolas : Développeurs web de métier, Internet est à la fois notre métier et une passion. J’ai débuté mon parcours dans le développement web à la sortie de mon bac S, via un DUT Informatique. J’y apprend la programmation et les ficelles du web. Sortie d’étude en 2005, où je travaille pendant 2 ans à la création d’un annuaire en ligne des photographes professionnels (au sein d’APSL Photo). Puis en 2007, je tente une première fois l’aventure en tant qu’indépendant et travaille pour le groupe Voyage Privé pendant 4 ans.
Suite à cette expérience, je me lance en 2011 dans un projet personnel et co­fonde l’association Avalon S3W, avec pour objectif la création d’un outil de référencement collaboratif de contenus. Puis en 2013, je rejoins la petite agence web lyonnaise, Zol, où je rencontre Rémi. Et en 2014, nous quittons Zol pour débuter l’aventure Story­-makers.
Rémi : C’est au lycée que j’ai découvert les joies du développement. De formation autodidacte au départ, je me suis tourné vers une licence de mathématiques / informatique qui a confirmé mon intérêt pour le web et ses langages (mais pas pour les mathématiques théoriques). En parallèle, j’ai également commencé à écrire, créant un univers de fantasy et plusieurs histoires. Après cinq ans de travail dans le web, en tant qu’employé, je suis parti à l’aventure avec Nicolas et ne reviendrais pour rien au monde en arrière ;) .
­

  • Story­-makers propose de mettre en relation les différents acteurs du livre : éditeur, auteur,​traducteur… mais aussi les blogueurs. Que pensez­-vous qu’il apportera aux uns et aux autres ? 

De la proximité par une visibilité commune entre les créateurs qui font le livre et les prescripteurs qui les font vivre. En effet, d’après le SNE (Syndicat National de l’Édition), la France compte près de 10 000 éditeurs et, d’après les derniers sondages, près de 6 millions d’auteurs. Si certains ont déjà tenté de les faire sortir du bois, nous constatons que les prescripteurs (premiers clients du livre) sont finalement peu mis en avant directement auprès des concepteurs et médiateurs, obligeant chacun à faire les démarches seuls auprès des différents acteurs. Nous sommes persuadés que d’avantage de visibilité pour chacun des acteurs entraînera d’avantage d’échanges bénéfiques.

  • Les éditeurs vont-­ils vous suivre ? Ne craignez-­vous pas qu’ils soient déjà saturés de demande de part et d’autre ?

Pour l’heure, nous avons rencontré une quarantaine d’éditeurs et une trentaine d’auteurs et tous ont répondu favorablement. Notre projet étant tourné vers les acteurs qui animent le livre, sans bouleverser ni leurs habitudes, ni leur budget, ils ont été très faciles à convaincre. D’autant plus que ce genre de propositions est rare, hormis de la part d’agences de communication ou de solutions coûteuses (et souvent déconnectées du milieu du livre). Nous espérons donc attirer plus d’éditeurs avec le lancement de la version bêta de Story­-makers et le référencement de ces quarante premières maisons.

  • Avez-­vous déjà certains de ces acteurs dans votre panel ? Si oui, pouvez-vous nous en présenter quelques ­uns ?

Nous n’avons pour le moment qu’un petit panel d’acteurs répartis dans les différentes branches du secteur du livre. Nous attendons de lancer le référencement de ceux-­ci sur la plateforme pour commencer à communiquer leurs noms. Mais vous pouvez déjà vous faire une petite idée via les pages aimées par notre page Facebook ;) .
­

  • Vous proclamez proposer un annuaire en ligne « d’un nouveau genre », en quoi est-­il nouveau ?

Dans un premier temps, merci de nous signaler cet élément de langage dans notre communication qui porte à confusion, et ne décrit pas précisément le caractère nouveau de notre annuaire. En effet, le concept d’annuaire en ligne est aussi vieux qu’Internet – et l’on trouve des milliers de ces plateformes dans tous les secteurs confondus –, mais ce qui caractérise un annuaire en ligne, c’est la maîtrise de son contenu par un groupe limité d’utilisateur, hiérarchisant ses données selon ses propres intérêts. Story­-makers propose quant à lui, un annuaire collaboratif où chacun est invité à référencer son activité et sa passion, au sein d’une structure simple et hiérarchisée, par des mots clés validés par la communauté, et où aucun système de notation ne saurait influencer l’ordre des profils / histoires / annonces.
­

  • Annuaire, annonces, mises en relation… Tout cela a-­t-­il un prix ?

Story-­makers est accessible gratuitement. Chaque visiteur peut y créer son compte utilisateur, y présenter son profil public et y diffuser ses histoires. Une fois, inscrit et visible sur l’annuaire, il est en mesure d’entrer en relation avec les autres utilisateurs qui le souhaite, et de se constituer son carnet de contact privé. Si un utilisateur souhaite disposer de d’avantages de profils ou transmettre une annonce auprès des utilisateurs, des abonnements annuels permettent de répondre à son besoin… Par exemple, notre abonnement Story­-maker, à 20€ par an, permet de créer jusqu’à cinq profils et de disposer d’une annonce.
­

  • Aujourd’hui, la version bêta est en ligne. Est-­elle ouverte à tous ?

Nous sommes encore dans une phase de bêta privée, où nous n’invitons que quelques personnes, afin de trouver les derniers bugs et améliorer le design. Nous ouvrirons très prochainement une version publique, à tous ceux qui se sont inscrits sur le site de présentation. Néanmoins, un groupe privé Facebook est à la disposition des utilisateurs qui souhaiteraient tester la version bêta en avant première.
­

  • Une prévision pour la version finale ?

Nous envisageons une sortie officielle pour septembre 2016. Bien entendu, cette date peut évoluer en fonction des retours et de notre capacité à y répondre.

Author

Les pipelettes en parlent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *